Revue de presse - Peuple de France: France: Vers une soumission totale à l'islam et la destruction de la liberté d'expression

Recherche sur le web

dimanche 8 avril 2018

France: Vers une soumission totale à l'islam et la destruction de la liberté d'expression

Ceux qui critiquent l'islam - ou qui montrent les conséquences du terrorisme islamique – font l'objet de poursuites impitoyables


Le gouvernement français et la justice française affirment traiter toutes les religions de manière égale, mais traitent la religion musulmane comme si elle était "plus égale que les autres"- et pouvait jouir des privilèges particuliers.
Ceux qui critiquent l'islam - ou qui montrent les conséquences du terrorisme islamique – font l'objet de poursuites impitoyables, alors que des organisations racistes haineuses ne sont jamais incriminées.

"Qui a le droit de dire que, dans trente à quarante ans, la France ne sera pas un pays musulman? Personne dans ce pays n'a le droit de nous nier le droit d'espérer dans une société globale fidèle à l'islam". - Marwan Muhammad, porte-parole du "Collectif contre l'islamophobie en France"

Le Président Macron a récemment déclaré qu'il voulait une loi contre les "fausses nouvelles". Si la loi est adoptée, tous les magazines en ligne en France qui ne diffusent pas ce que le gouvernement définit comme de "vraies nouvelles" pourraient faire l'objet d'une suspension immédiate. S'ils sont situés hors de France, l'accès à ceux-ci serait bloqué. Les magazines et sites web islamiques en ligne ne figurent pas sur la liste des fournisseurs de "fausses nouvelles" incriminés. Quels magazines et sites web sont en tête de liste? Ceux qui posent des questions sur l'Islam.

Pendant un bref moment, la France a semblé être le pays où les multitudes étaient prêtes à défendre la liberté de parole, et où le gouvernement était prêt à se battre pour les valeurs de la civilisation occidentale.

Malheureusement, cette impression n'a pas duré longtemps.

Depuis des années, la liberté d'expression en France était en cours d'écrasement, en particulier pour ce qui concerne l'islam et le terrorisme islamique. Les journalistes qui osaient dire que l'islam ne ressemblait pas à une religion de paix, mais plutôt à une religion de guerre, faisaient l'objet de poursuites rudes et systématiques.

[...]

Article complet de Guy Millière dans gatestoneinstitute.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi