Revue de presse - Peuple de France: Rennes. Des mineurs isolés étrangers au centre d’un trafic de drogue

vendredi 30 mars 2018

Rennes. Des mineurs isolés étrangers au centre d’un trafic de drogue

Un réseau de trafiquants de drogue a été démantelé cette semaine à Rennes, réseau composé en partie de mineurs isolés étrangers en provenance d’Afrique du Nord. Nouveau signe de l’échec de la politique de la ville mené à Rennes, mais plus globalement de la politique gouvernemental sur l’accueil des mineurs isolés étrangers.



Depuis février, une équipe de la brigade des stupéfiants travaillait suite à une information anonyme reçue, dénonçant un gros trafic dans le quartier de Cleunay, à Rennes.
Des individus, pas originaires du quartier – fait original – s’installaient dans un parc situé au pied de plusieurs immeubles, et vendaient de la mort à une clientèle de plus en plus importante.

Les mineurs isolés étrangers étaient placés à la journée pour écouler la marchandise, tandis que le chef du réseau semble être un jeune de 17 ans, Youssef A, qui ravitaillait tous les matins en cannabis, en herbe et en cocaïne, tout en prélevant les recettes de ces ventes macabres en courant de journée. On parle de 150 à 250 euros par jour et par revendeur, tandis que pour les enquêteurs, chaque point de deal rapportait entre 1000 et 3000 euros chaque jour.

Le 27 mars à 6h du matin, huit personnes, presque toutes originaires d’Afrique du Nord ont été interpellées et placées en garde à vue. Le leader présumé du réseau n’a été interpellé que plus tard dans la journée.

A noter encore une fois le traitement médiatique par la presse subventionnée, qui évoque des « mineurs » comme si des « gens du Nord » avaient pris la tête d’un trafic en Bretagne, et qui n’évoque bien entendu par le fait qu’une partie des interpellées soient des mineurs isolés étrangers, public assuré de toute la sympathie de certains élus au sein de la majorité du conseil départemental.


Dans d’autres coins de la planète, certains ont des solutions plus tranchantes concernant les vendeurs de drogue : Rodrigo Duterte le président des Philippines leur mène une guerre, sans relâche. Considérant les trafiquants et consommateurs de drogues comme les dangers majeurs au progrès économique et social des Philippines, il s’est engagé à les détruire, tout simplement, et ne lésine pas sur les moyens pour les éliminer physiquement, avec le soutien semble-t-il de sa population. Autre pays, autres moeurs …

Source: breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal