Revue de presse - Peuple de France: Les ravages de la CSG sur les petites retraites !

samedi 3 mars 2018

Les ravages de la CSG sur les petites retraites !

Illustration : blog.seniorenforme.com

Même les retraités les plus modestes, ceux dont la pension est quelquefois inférieure à 1200€ par mois souffrent de la hausse de la CSG sans aucune compensation.



Même le Canard Enchaîné titre “les ravages de la CSG sur les petites retraites” et l’hebdomadaire Valeurs Actuelles met en couverture cette semaine “Hold-up sur les retraités”! Selon l’hebdomadaire satirique “le péril vieux donne des cheveux blancs à Emmanuel Macron”. Les exemples sont nombreux de retraités touchés de plein fouet par une hausse de CSG qui se monte non pas à 1,7% comme annoncé mais à 1,83% car la hausse s’applique à la retraite brute! Oui comme le dit si bien le Canard Enchaîné “la CSG déchaîne les pensions” ! 

Même les retraités les plus modestes, ceux dont la pension est quelquefois inférieure à 1200€ par mois souffrent de la hausse de la CSG sans aucune compensation. Une éventuelle baisse de la taxe d’habitation dont bénéficieront tous les français ne sera effective qu’à la fin de l’année. C’est donc une erreur manifeste de timing: d’abord on augmente les impôts et ensuite et éventuellement certaines taxes baisseront. Mais en ce début d’année, les retraités voient surtout sur leur relevé de retraite une baisse des pensions qui peut se monter jusqu’à 68€ par mois soit 816€ par an ! Presque un mois de retraite disparaît en fumée ! 

Le gouvernement s’inquiète des répercutions électorales de cette hausse car ce sont les seniors qui se mobilisent le plus pour aller voter. On les appelle le mammouth électoral et pourtant aucune mesure précise et effective concernant le pouvoir d’achat des retraités n’est à l’ordre du jour !

Une manifestation des retraités est prévue le 15 mars à l’appel des organisations syndicales des retraités. Mais c’était avant qu’il fallait montrer la détermination des retraités. On arrive toujours après la bataille. Et descendre dans la rue sous des banderoles comme il y a 50 ans n’est pas la meilleure façon de procéder. Il faut au contraire faire la grève des achats, de la garde des petits enfants, des vacances et des associations ! 

Si nous mettons ces mesures simples en oeuvre, alors le gouvernement sera obligé de reculer. Les retraités sont une force bien plus importantes que les cheminots et leur mécontentement est approuvé par une large partie des français. 

Oui, il est juste de rappeler que la retraite est un dû et non pas un droit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal