Revue de presse - Peuple de France: Policiers caillassés à Vannes. « Jeudi, il n’y avait qu’une seule patrouille pour 53 000 habitants »

Recherche sur le web

mercredi 14 mars 2018

Policiers caillassés à Vannes. « Jeudi, il n’y avait qu’une seule patrouille pour 53 000 habitants »

Après l’affaire de violence sur trois policiers vannetais, jeudi, dans le quartier de Kercado, le syndicat Unité SGP Police-FO dénonce, une nouvelle fois, le manque d’effectifs au commissariat de Vannes.




Selon le syndicat, au moment de l’interpellation du fuyard à scooter, « il n’y avait qu’une seule patrouille de police secours composée de trois policiers, dont un adjoint de sécurité, pour une ville de 53 000 habitants », détaille Dominique Le Dourner, secrétaire national et départemental du syndicat Unité SGP Police-FO.

Où étaient les autres policiers ? « Les autres effectifs étaient engagés sur des missions de soutien judiciaire que je qualifie de charges indues. Les motards, eux, étaient probablement en contrôle routier. Voilà la réalité du terrain », explique le syndicaliste.

Une situation qui pose donc question. « On ne cesse de demander une augmentation des effectifs à Vannes, mais personne ne nous écoute. Il ne nous faut pas 50 policiers, mais entre 15 et 20. Parfois, on se demande si des violences urbaines ne sont pas préférables, comme celles que nous avons connues en novembre 2017, pour bénéficier d’un renfort de CRS », fait remarquer Dominique Le Dourner.

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi