Peuple de France: Ploërmel : la statue de Jean-Paul II et sa croix déménagent... de quelques mètres

Alerte info

Flash info : Flash info

vendredi 2 mars 2018

Ploërmel : la statue de Jean-Paul II et sa croix déménagent... de quelques mètres



Quelle absurdité ! La croix sera visible de l’espace public mais pas sur l’espace public… Ce ne sont pas les croix qu’il faut effacer de l’espace public, mais la loi de 1905 – sur les « fantômes » de la loi de 1905, voyez ici quelques réflexions du Père Michel Viot !




"La justice française voulait la faire enlever, la Pologne voulait la « sauver de la censure ». C’est finalement l’Église catholique qui va acheter pour 20 000 euros à Ploërmel [Morbihan] une statue de Jean-Paul II. Elle sera ensuite sera déplacée pour se plier à la loi française de séparation des Églises et de l’État. Le conseil municipal de cette ville de 9 000 habitants située en Bretagne a approuvé jeudi soir à l’unanimité, moins trois abstentions, la cession de ce monument en bronze de 7,50 m de haut, installé sur un parking public depuis plus de douze ans. C’est le diocèse de Vannes (Bretagne) qui deviendra propriétaire de ce monument, offert en 2006 à la ville de Ploërmel par l’artiste russe Zourab Tsereteli. Le prix de son acquisition a été fixé à 20 000 euros « d’un commun accord », a fait savoir l’assemblée locale. Une fois vendue, la statue devrait être déplacée de quelques dizaines de mètres, aux frais de l’Église, vers le terrain adjacent du collège privé catholique du Sacré-Coeur, où elle restera visible à partir de l’espace public. « Elle va faire un saut de puce », a résumé à l’AFP Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel. « Cela ne devrait pas prendre des délais considérables », a-t-il ajouté. Plusieurs habitants avaient saisi le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative française, invoquant la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État qui interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux » dans un « emplacement public ». En octobre dernier, ils obtenaient gain de cause et le Conseil d’État ordonnait le retrait de la croix dans les six mois."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.