Peuple de France: Paris: Mineurs isolés et toxicomanes sèment la pagaille à Barbès. Les habitants excédés

Alerte info

Flash info : Fusillade à Bruxelles: Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour tentative d’assassinat terroristeFlash info

jeudi 29 mars 2018

Paris: Mineurs isolés et toxicomanes sèment la pagaille à Barbès. Les habitants excédés

C'est un phénomène auquel les autorités sont confrontées depuis un peu plus d'un an : l'arrivée de mineurs isolés, toxicomanes, qui refusent toute prise en charge. La situation s'est dégradée ces dernières semaines avec des agressions de plus en plus violentes dans le quartier de la Goutte d'Or.


Quitter la Goutte d'Or dans le 18ème arrondissement de Paris, Mireille* n'y aurait jamais songé. Mais après deux agressions en un mois, sur elle et sur sa fille de quinze ans, elle y réfléchit :
 

"la première fois c'était un dimanche soir, j'ai vu trois de ces jeunes sur le trottoir et j'ai senti une menace alors nous avons fait demi-tour, mais juste après l'un d'eux a sauté à la gorge de ma fille, peut-être pour lui prendre son collier; Elle s'est dégagée, s'est mise à pleurer, nous sommes parties en courant. le lendemain nous avons déposé plainte, mais désormais je ne suis plus tranquille dans la rue, et elle non plus. Elle trouve très injuste de ne plus pouvoir se promener librement dans son quartier".

Ce sentiment d'une situation qui devient plus violente, de nombreux habitants la partagent.

Depuis un peu plus d'un an, ces enfants arrivent à la Goutte d'Or. Des Marocains pour beaucoup, entre 8 et 17 ans pour la plupart, majoritairement des garçons mais depuis quelques semaines des filles aussi s'installent dans le quartier. Des "enfants des rues", polytoxicomanes, qui sniffent de la colle ou prennent des médicaments, se bagarrent violemment, dorment dehors.

* Le prénom a été changé

[...]

En savoir plus sur francebleu.fr

1 commentaire:

  1. de toute façon un peu plus ou un peu moins clodo extrangers dans cette ville.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Lire aussi