Revue de presse - Peuple de France: Mayotte : les expulsions d'immigrés par les habitants eux-mêmes se multiplient

samedi 31 mars 2018

Mayotte : les expulsions d'immigrés par les habitants eux-mêmes se multiplient

La ville de Dzaoudzi à Mayotte.Illustration

Sur fond d'insécurité dans l'île qui a mené à d'importantes manifestations début mars, les habitants de Mayotte s'organisent pour effectuer des «décasages» : ils expulsent les étrangers de façon parfois violente, et détruisent leurs habitations.


Depuis plusieurs semaines, en marge du mouvement de lutte contre l'insécurité et alors que le nouveau préfet a pris ses fonctions le 30 mars, certains habitants de Mayotte traquent eux-mêmes les immigrés.


Ils les «incitent» à se rendre à la gendarmerie, effectuent des rondes «préventives» dans les villages, organisent des manifestations anti-étrangers, les interceptent sur les plages où ils débarquent ou encore détruisent leurs habitations. Les premiers faits identifiés remontent à mi-mars, un des membres du collectif des habitants du nord de l'île ayant affirmé à l'AFP effectuer des «rondes» afin «de démanteler les groupes d'étrangers, Comoriens et Africains» présumés en situation irrégulière sur le territoire. Ce collectif demanderait à ces immigrés de préparer leurs bagages puis les amènerait sans violence, selon lui, à la gendarmerie la plus proche «en fourgonnette».

Le 24 mars, les exactions qui se sont produites au nord et au sud de l'île ont été qualifiées pour la première fois par le parquet de Mamoudzou de «décasages», des expulsions illégales d'étrangers, plus ou moins violentes, souvent suivies de la destruction de leurs habitations. La gendarmerie a confirmé que des manifestations anti-étrangers avaient eu lieu ce même week-end et le procureur de la République, Camille Miansoni, a déclaré que des habitations avaient été brûlées et détruites en marge de ces marches.

Des opérations qui se multiplient ces derniers jours...

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal