Peuple de France - Revue de presse française: Manifestons pour les retraités dans les villes de France !

Alerte info

Flash info : Flash info

jeudi 15 mars 2018

Manifestons pour les retraités dans les villes de France !


Il y aura la CFTC, CFDT, FO, CGT, FSU et j’en passe de ces syndicats de retraités. J’espère que nous serons nombreux et que ce défilé sera une victoire pour nos retraites, notre pouvoir d’achat, nos vies de tous les jours. Ce n’est pas les 0,8% d’augmentation en tout et pour tout qui nous permet de boucler nos fins de mois.



Aujourd’hui je serai à Montparnasse à 14h30, pour manifester avec mes confrères et consœurs retraités. Nous avons déjà défilé autrefois et manifesté, même si nous n’étions pas toujours d’accord syndicalement, et pas toujours dans les mêmes syndicats. Nous sommes 18 millions, ce serait bien le diable que personne ne se mobilise !


Il y aura la CFTC, CFDT, FO, CGT, FSU et j’en passe de ces syndicats de retraités. J’espère que nous serons nombreux et que ce défilé sera une victoire pour nos retraites, notre pouvoir d’achat, nos vies de tous les jours. Ce n’est pas les 0,8% d’augmentation en tout et pour tout qui nous permet de boucler nos fins de mois.

Aujourd’hui, j’ai une pensée pour tous ceux qui ont travaillé de longues années, qui pensaient être tranquille après leur départ à la retraite, et qui se retrouvent comme des brebis du dimanche, pourchassées par les augmentations diverses et variées du coût de la vie, de la TVA, de la CSG, du loyer, des charges, des impôts, et j’en passe ! Sans compter que la plupart des retraités aident leurs enfants à surnager, parfois même, par solidarité, les récupèrent dans leurs foyers.

Emmanuel Macron se moque de tout cela. Ce sont des chiffres, des tableaux qui l’intéressent. Il parle de solidarité intergénérationnelle, mais qu’en sait-il humainement de cette solidarité générationnelle lui qui n’a pas d’enfant, et n’en aura jamais.

Solidarité est le mot magique ! Mais que fait-il de cette solidarité des riches par rapport aux pauvres ? Pourquoi soulage-t-il les impôts des riches, et augmente celui des pauvres ? Certes, les retraités sont divers, leurs revenus différents. Certains ont une pension plus importante que d’autres, et alors ? Cette pension est le résultat de choix, de carrières, de progression dans l’entreprise, de réussites ! Avoir une bonne pension doit-il être sanctionné ? Comment peut-on dire qu’un pensionné de 1300€ est aisé, voire riche ?

Ah oui, les vieux mangent moins, mais il paraît qu’ils voyagent plus ! La plupart ont acheté leur maison, souvent avec des traites durant 20, 25, 30 ans ! Sans compter l’entretien, les charges de copropriété pour ceux qui vivent en résidence ! Ils pensaient se mettre à l’abri et s’occuper de leurs petits-enfants. Mais il ne faut pas oublier ceux qui vivent en HLM, gagnent moins de 900€ et sont touchés eux-aussi par l’augmentation de la CSG si leur conjoint gagne plus de 1300€.

La solidarité n’est pas réelle ! L’argent économisé sur l’ISF ne va pas « dégouliner » sur les embauches, sur les chômeurs, mais il ira sûrement ailleurs !

Dans le journal Politique Magazine de Mars 2018, un journalisteChristian Tarente décrit en quelques mots l’esprit du temps, et surtout l’esbroufe Macron.

Plus le temps passe, plus on s’aperçoit à quel point la prégnance de son péché originel pèse sur Emmanuel Macron. Et ce vice politique d’origine, on le voit maintenant se déployer dans toute sa stérile splendeur. Les apparences d’innovation révélées au cours des premières semaines avaient pourtant offert des occasions de se réjouir, et même laissé augurer de perspectives un peu neuves. La réception de Poutine à Versailles et l’accueil réservé à Trump sur les Champs-Élysées avaient incontestablement plus d’allure que les tressautements nerveux de Sarkozy et le lymphatisme ahuri de Hollande. Il n’est pas jusqu’à l’épouse du nouveau président, malgré leur curieux décalage, qui n’offrait enfin le profil d’une femme n’appartenant ni au show biz ni au ghetto boboïsant parisien. Las ! L’illusion a peu duré. Il est manifeste qu’avec cet homme, nous butons sur une tare irréductible. Son esprit est imprégné comme une éponge de tous les habitusmentaux qui dominent les classes dirigeantes : la mondialisation heureuse, la financiarisation inévitable, la fascination de la high tech, les grandes entreprises, le respect mi-admiratif mi-craintif de l’Amérique, et bien sur Davos, et l’Europe, l’Europe !

Demain j’irai manifester, et je sais que l’immense majorité des gens que je croiserai demain, a voté Macron. Pour garder l’euro, par peur de Marine Le Pen, par crainte de l’avenir, parce que qu’ils sont de gauche et sans doute, qu’ils n’auraient pas voté pour Le Front National. Les voici piégés, nous voilà dans de beaux draps.

Que vais-je entendre dans cette manifestation ? Des regrets d’avoir voté pour ce gendre idéal, le mari de la sympathique Brigitte, ou est-ce que ce sera une rancune véritable pour le financier, le banquier qui les a bien roulés dans la farine ?

J’espère que nous serons nombreux demain jeudi à Paris, gare Montparnasse, à 14h30 ! Il faut savoir passer outre et poursuivre le combat pour nos retraites avant d’aller finir à la soupe populaire comme dans les années trente.

Gérard Brazon pour ripostelaique.com

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi

Soutenez Peuple de France en faisant un don.