Peuple de France: Macron saigne les retraités mais les laisse tomber quand ils deviennent dépendants !

Alerte info

Flash info : Fusillade à Bruxelles: Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour tentative d’assassinat terroristeFlash info

lundi 12 mars 2018

Macron saigne les retraités mais les laisse tomber quand ils deviennent dépendants !


C’est pour cette injustice insupportable que défileront jeudi les retraités et les professionnels de la dépendance, qui s’estiment abandonnés et méprisés.



S’il est malvenu de stigmatiser les immigrés, malgré le coût démentiel du tsunami migratoire qui grossit de jour en jour, il est de bon ton de stigmatiser les retraités, de culpabiliser ces nantis du baby-boom, “qui ont un niveau de vie très supérieur à celui des actifs” !

Salauds de vieux !

Car pour Macron, un retraité de 75 ans, qui a travaillé pendant 45 ans, au rythme de 48 heures par semaine, avec 2 ou 3 semaines de congés payés, et qui est devenu propriétaire de sa maison, c’est inéquitable par rapport aux jeunes actifs !

Faut-il rappeler que dans les années soixante, on ne connaissait pas les 35 heures et les 5 semaines de congés payés ? La troisième semaine ne fut acquise qu’en 1956.

Il faut s’appeler Aubry pour croire qu’on peut travailler moins et gagner plus !

Macron remercie l’électorat des seniors, qui a voté à 27% pour lui au premier tour, soit 3 points de plus que sa moyenne, en ponctionnant les mirobolantes retraites supérieures à 1200 euros bruts !

“Les retraités d’aujourd’hui font partie d’une génération dorée”, nous dit un député LREM.

Ah bon ?

Mais qui sont donc les acteurs des Trente Glorieuses, qui ont propulsé la France ruinée de l’après guerre, vers le 5è rang mondial ? Ce sont les retraités d’aujourd’hui, qui ont de 65 à 90 ans.

Macron serait bien avisé de redresser la barre, car selon l’Ifop, il a déjà perdu 10 points chez les 50-64 ans, avec 36% de satisfaits et 6 points chez les plus de 65 ans.

Alors que nos Ehpad sont sinistrés, avec deux infirmiers pour 80 résidents, la réforme de la tarification voulue par le gouvernement va priver les établissements publics de 200 millions sur 7 ans.

“La France affiche un reste à charge pour les patients parmi les plus élevés d’Europe et une qualité des soins parmi les plus basses”, déplore un syndicaliste.

Mais Agnès Buzyn, ministre de la santé, débloque royalement 50 millions pour calmer la grogne.

Quel mépris ! Une aumône dérisoire face aux besoins.

Car dans le même temps, l’Etat se mobilise pour accueillir les 25 000 mineurs isolés, pour un coût démentiel de 1,125 milliard. Sans parler des adultes qui appauvrissent un peu plus notre France ruinée.

Un mineur isolé coûte 50 000 euros par an. C’est une priorité gouvernementale.

5 millions pour les Ehpad, mais 1,250 milliard pour les 25 000 mineurs isolés !

La préférence étrangère, encore et toujours ! Les Français étranglés.

Car la redistribution, l’entraide et la générosité, c’est avant tout pour les migrants, pas pour les personnes âgées dépendantes, qui vivent dans des structures lamentables.

En clair, Macron saigne les retraités, mais les laisse tomber quand ils deviennent dépendants !

C’est pour cette injustice insupportable que défileront jeudi les retraités et les professionnels de la dépendance, qui s’estiment abandonnés et méprisés.

Ce ne sont pas les vieux qui ruinent le pays. Le pays, ils l’ont reconstruit après 1945.

[...]

En savoir plus sur ripostelaique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Lire aussi