Revue de presse - Peuple de France: Quand Macron accueille à l’Elysée un “parrain” accusé de trafic d’organes

lundi 19 mars 2018

Quand Macron accueille à l’Elysée un “parrain” accusé de trafic d’organes

Hashim Thaçi. Photo © Armend NIMANI / AFP

Hashim Thaçi, président sulfureux du Kosovo, s’est dit “impressionné” par l’“énergie” de son hôte français.




La visite n’apparait pas à l’agenda présidentiel. Le 14 mars, Emmanuel Macron a reçu tout sourire à l’Elysée Hashim Thaçi, président sulfureux du Kosovo. En 2011, un rapport du Conseil de l'Europe l’accusait d’avoir dirigé pendant la guerre du Kosovo, à la fin des années 1990, un trafic international d'organes, prélevés principalement sur des prisonniers serbes.

Dans un message publié sur Twitter, le dirigeant kosovar a salué une « excellente réunion de travail avec Emmanuel Macron à Paris, preuve d'un lien fort entre le Kosovo et la France » et s'est dit « impressionné par son énergie et son dévouement pour le progrès au Kosovo et dans les Balkans Occidentaux. Sa prochaine visite dans la région créera un nouvel élan ».



Le plus dangereux des « parrains de la pègre » de l’UCK


« De nombreux indices concrets et convergents confirment que des Serbes ainsi que des Kosovars albanais ont été tenus prisonniers dans des lieux de détention secrets sous contrôle de l’UÇK au Nord de l’Albanie et soumis à des traitements inhumains et dégradants, pour finalement disparaître », affirmait le rapport européen. Les détenus étaient conduits en Albanie, exécutés d’une balle dans la tête, opérés et leurs organes vendus à des cliniques étrangères.

Le document accablant, adopté à l’époque par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) à Strasbourg, évoquait aussi des exécutions sommaires et des enlèvements visant les opposants politiques d'Hashim Thaçi, désigné comme l’organisateur du trafic et qualifié par des services secrets de pays de l’OTAN comme le plus dangereux des « parrains de la pègre » du mouvement séparatiste de l’UCK, l'Armée de libération du Kosovo.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal