Revue de presse - Peuple de France: GENEVIÈVE DE FONTENAY : « ON EST DANS UNE SOCIÉTÉ QUI PART EN VRILLE »

vendredi 9 mars 2018

GENEVIÈVE DE FONTENAY : « ON EST DANS UNE SOCIÉTÉ QUI PART EN VRILLE »

GENEVIÈVE DE FONTENAY. CREDIT PHOTO : BVOLTAIRE


Sur Europe 1, Jean-Paul Gaultier a plaidé pour que des personnes transgenres participent au concours de Miss France. Geneviève de Fontenay réagit vivement au micro de Boulevard Voltaire.




Vous restez une figure morale dans le monde de la mode. On a entendu dans l’entourage de l’organisation de Miss France qu’il serait possible que le concours soit ouvert aux personnes transgenres. Qu’en pensez-vous ?

Si ces personnes veulent faire des concours, je n’y vois pas d’inconvénient. Je ne peux rien empêcher de toute façon. Il y a bien des Miss rondes, des Miss mamans, des Miss poubelles sur la Côte d’Azur. Le mot Miss peut être assorti à toute sorte de qualificatif. Miss Transgenre n’est pas très euphonique néanmoins…
En revanche, il m’étonnerait fortement que ces personnes soient intégrées à Miss France.
J’en parlerai demain à Sylvie Thellier car, comme vous le savez, le nom de Fontenay est scotché à Miss France et je suis toujours en contact avec l’organisation.
J’ai également entendu les propos de Jean-Paul Gauthier. Mais il dit n’importe quoi. Je pense que Sylvie Thellier n’accepterait pas cela, ne serait-ce que vis-à-vis de moi.

Pensez-vous que ce soient des rumeurs infondées ?


Cela n’aura pas lieu de mon vivant. Je ne vois pas Miss France accueillir des transgenres. Cela n’a pas de raison d’être. Je n’ai rien contre ces personnes, mais je ne pense pas qu’elles puissent rentrer dans le concours Miss France .
Si cela devait se faire, j’en serais évidemment désolée. Mais que puis-je dire ? Je dirais qu’on est dans une société qui part en vrille et qui fait n’importe quoi. Il n’y a plus de dignité, il n’y a plus rien, tout est permis. Cela m’étonnerait quand même beaucoup.

Que pensez-vous de la tournure que prend la société actuellement ?

On se demande où cela va s’arrêter. On ne parle que de sexe. Les gosses de huit ans voient des films pornos et des viols sur leur tablette. Les jeunes ont des couteaux ; ils se tuent. J’ai vu pas mal de choses, mais jamais à ce point. Cette jeunesse est complètement perdue.
Prenons l’exemple des homosexuels. Madame Taubira avait dit qu’il fallait les intégrer dans le mariage pour tous. Cela avait d’ailleurs entraîné de gros rassemblements. Or, le mariage est l’union d’un homme et d’une femme pour transmettre la vie. Et pour l’instant, cela n’a pas changé. De mon côté, j’avais proposé le mot « gayriage », qui leur aurait permis d’être reconnus officiellement. Au moins, cela correspondrait à ce qu’ils sont et ils existeraient officiellement plutôt que d’être fourrés dans le mariage pour tous. C’est ridicule. On peut toujours en reparler, je me bats toujours pour essayer de faire adopter cette idée.

Source : bvoltaire.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal