Peuple de France: Fusillade à l’arme de guerre, coups de machette, de couteau…Un week-end chaud à Montpellier

Alerte info

Flash info : Flash info

mercredi 7 mars 2018

Fusillade à l’arme de guerre, coups de machette, de couteau…Un week-end chaud à Montpellier

Crédit photo : Lengadoc Info

Alors que la classe politique locale s’écharpe pour savoir qui est responsable de la mauvaise gestion de l’épisode neigeux qu’a connu Montpellier la semaine dernière, la vie dans certains quartiers de la ville a repris son triste cours. En l’espace de quelques heures, Montpellier a connu plusieurs événements dramatiques : fusillade, attaque à la machette, au couteau…



Fusillade dans le quartier de Montaubérou, deux blessés dont un grave


Une fusillade a éclaté ce dimanche matin dans le lotissement des Marels aux alentours de 5h30. Bien que l’information n’ait pas été confirmée, l’arme pourrait être une arme de guerre de type kalachnikov selon E-Metropolitain.

Deux individus ont été blessés dont un qui aurait reçu des coups de couteau. L’une des deux victimes a été touchée à un organe vital.

La fusillade a éclaté dans un quartier où la communauté gitane est omniprésente. Pour le moment, les enquêteurs n’ont pas évoqué de piste mais le quartier est connu pour être un lieu important de la vente de drogue à Montpellier.

Plusieurs attaques à l’arme blanche ce samedi soir à Montpellier


Les policiers montpelliérains ont dû intervenir à deux reprises ce samedi soir pour des attaques à l’arme blanche.

Vers 19h45, une bagarre a éclaté dans la rue de Verdun entre deux individus. L’un d’entre eux a sorti une machette et a frappé sa victime aux mains et à la tête avant de prendre la fuite.

Un quart d’heure plus tard, c’est devant un foyer social du quartier de la Paillade qu’une autre rixe a éclaté. Lors de la bagarre, deux personnes ont été blessées à coup de couteau.

Avec de tels actes de violence, les renforts de police annoncés pour le mois de septembre il y a quelques semaines à Montpellier par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb semblent fortement attendus. Reste à savoir si les 15 à 30 policiers supplémentaires de la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) seront suffisants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.