Revue de presse - Peuple de France: Le coup de gueule d’un médecin urgentiste: "On n’en peut plus à l’hôpital"

vendredi 9 mars 2018

Le coup de gueule d’un médecin urgentiste: "On n’en peut plus à l’hôpital"


Christophe Prudhomme, médecin urgentiste et membre de la CGT-Santé, tire la sonnette d’alarme après le suicide d’une laborantine à l’Hôtel Dieu, à Paris, la semaine dernière.




Un médecin urgentiste s’alarme après le suicide d’une technicienne de laboratoire, la semaine dernière à l’Hôtel Dieu, à Paris. "On n’en peut plus à l’hôpital. C’est un cri d’alarme. Ça suffit", a tonné Christophe Prudhomme, interrogé mercredi soir sur Europe 1, et qui pointe du doigt les coupes budgétaires à l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris).


Pour le médecin, membre de la CGT-Santé, ce drame s’explique avant tout par les économies budgétaires imposées par la direction actuelle de l’AP-HP, le directeur général Martin Hirsch en tête. "Martin Hirsch applique des mesures d’économies budgétaires intolérables à l’AP-HP, qui est le plus grand hôpital d’Europe", a estimé Christophe Prudhomme.

On souhaiterait que Martin Hirsch soit condamné, qu’il assume ses responsabilités. Monsieur Hirsch explique qu’il faut humaniser l’hôpital, mais dans le même temps il y a des réductions d’effectifs et de lits", a poursuivi le médecin.

"Aujourd’hui, ça craque de partout. La pression vient souvent des collègues, de la hiérarchie. La situation est très tendue aujourd’hui à l’hôpital. Nous avions déjà alerté la précédente ministre, Marisol Touraine. Ça fait des années que ça dure.

[...]

En savoir plus sur europe1.fr

1 commentaire:

  1. les maux des hôpitaux sont ceux de la société , quand on vit dans un pays ou la population est abêti d'abruti,idiotifier,insultent il n'y a pas de règle sauf celle de la violence .Le remède est bien a vous de trouver.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal