Peuple de France: Popularité : Un exploit, Macron réussit à faire pire qu’Hollande !

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 20 février 2018

Popularité : Un exploit, Macron réussit à faire pire qu’Hollande !

Macron a été mal élu, peut-être même le plus mal élu de la cinquième république. Il le sait et curieusement, pour un homme si brillant, il semble n’avoir pas pris la mesure du désamour croissant de la France d’en bas pour son auguste personne et le système qu’il représente.



Quand on écoute les informations que cela soit sur BFM, CNews, TF1, voire même sur la télé d’Etat, on a l’impression que globalement tout baigne pour Macron. Pas un jour sans un petit reportage plutôt favorable au bonhomme tant à l’international qu’au national. Il parle bien en Français comme en Anglais, ses réformes passent bien dans l’opinion, les syndicats n’arrivent pas à perturber la grande marche du petit bonhomme: Bref, tout va bien. A tel point qu’il nous balance tous les 4 matins un nouveau projet de réforme: La SNCF, le baccalauréat, le système de santé. Ça bouge à l’Elysée, les troupes se remuent et comme il se plaît à le dire: tout ce qui a été promis sera fait. Y compris la hausse de la CSG… Ce bâton foireux qu’il va traîner encore des mois voire des années, comme celui de la hausse du pouvoir d’achat dont seul lui et ses larbins semblent être convaincus.

L’homme semble sûr de lui, un brin suffisant, voire arrogant et nous demande de patienter, il renverra dans ses 22 toute personne qui ne sera pas convaincu par sa démarche.

Et les médias, la palme revenant sans conteste à BFM, de s’esbaudir devant ce président qui sait tenir son cap et que rien, pas même une éventuelle contestation sociale, ne saura faire plier. Ça c’est le discours officiel, celui de dedans la télé.

Alors qu’en fait la vérité est ailleurs, elle est dans la rue, hors du périphérique, là où il y a la France qui bosse, qui trime, qui rame et qui a du mal à boucler ses fins de mois. Bref, cette France qui n’a pas voté pour Macron ou qui l’a fait, par dépit, pour ne pas voter pour Le Pen.

On l’a vu lors de la présidentielle, la base électorale de Macron est faible et fragile et aujourd’hui encore, on le constate à chaque sondage, ce sont les classes supérieures et les catégories favorisées qui lui accordent soutien et confiance, bref, la France d’en haut ! Dès son élection, sa cote de popularité descend pendant 5 mois consécutifs jusqu’à s’écraser à 32 % ce qu’aucun des derniers présidents n’avait réussi à faire. Elle remontera de septembre à janvier grâce, entre autres choses, à l’enfumage fait autour de la fin de la taxe d’habitation pour tous et un matraquage médiatique quotidien sur de vagues promesses de hausse du pouvoir d’achat. 

Et patatras, courant janvier puis en ce début février, celle-ci rechutera dès lors que cette France d’en bas aura enfin pris conscience qu’une hausse de 1, 7 point de CSG représente en fait une hausse de près de 25% ! Les cons, z’avaient pas compris avant mais il faut dire que pas grand monde ne leur avait expliqué. Et quand dans le même temps, les mêmes voient les prix du carburant, du fuel, du timbre, du gaz, de l’électricité, etc… augmenter, ils comprennent enfin que la hausse du pouvoir d’achat et toutes les belles promesses, ben ce sera pas pour tout de suite. Encore une fois, on leur aura fait prendre des vessies pour des lanternes. Le Président et son » projet pour tous » devient le président des riches. Le tout agrémenté de divers scandales, d’un amateurisme évident des troupes macroniennes et de postures présidentielles par trop jupitériennes, la cote de popularité du sémillant Macron plonge et se retrouve à un niveau historiquement bas au bout de 10 mois de mandat soit 35% : Pire que Hollande ! Par deux fois en dix mois de mandat ! Qui l’eut cru ? Moi, entre autres.

Répétons-le: aujourd’hui, des 4 derniers présidents, Macron est le plus impopulaire. N’en déplaise à la Macronie, cette espèce de baudruche montée de toutes pièces. Et rien, sauf événement extraordinaire (un attentat, par exemple) à moyen terme ou manipulation médiatique, ne laisse présager que cette cote de popularité puisse s’inverser.

Macron a été mal élu, peut-être même le plus mal élu de la cinquième république. Il le sait et curieusement, pour un homme si brillant, il semble n’avoir pas pris la mesure du désamour croissant de la France d’en bas pour son auguste personne et le système qu’il représente puisqu’au bout de dix mois de présidence, il n’a à aucun moment donné des gages d’amour à celle-ci. Voilà qui ne présage rien de bon pour les mois à venir.

L’homme qui nous est donné comme un as de la com’ ferait bien de trouver la bonne idée ou d’avoir très rapidement des résultats faute de quoi, la République en Marche boira le bouillon lors des 6 prochaines législatives partielles ainsi qu’aux élections européennes et municipales. Voilà qui me contenterait, il y a toujours un certain contentement à voir une baudruche se dégonfler.


Corto74 pour lagauchematuer.fr

1 commentaire:

  1. C est votre opinion..mais pas celle de la majorité des français er encore moins des pays étrangers ...il faut dire que les prédécesseurs ont été super bon !!! Plus de 2milliards 2 de déficit..plus de 4 millions de chômeurs ..Super.....et maintenant que notre pays a été laissé si bas, il convient,enfin, de le faire remonter...et je crois qu E Macron , malgré ces defauts(mais qui n en a pas ? vous peut être !!!!), tente de la faire...alors arrêtez ces critiques systemqtiques qui ne font pas avancer la France..

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.