Peuple de France: Nice : la justice suspend le renvoi de migrants mineurs en Italie

Alerte info

Flash info : Flash info

samedi 24 février 2018

Nice : la justice suspend le renvoi de migrants mineurs en Italie


23 associations ou églises ont attaqué des refus d'entrée en France prononcée par la préfecture des Alpes-Maritimes à l'égard de mineurs africains non accompagnés.



Le tribunal administratif de Nice a donné tort au préfet des Alpes-Maritimes et a suspendu vendredi le refus d'entrée en France de 19 mineurs africains non accompagnés, le week-end dernier. Leur renvoi ver l'Italie était contesté par 23 associations ou églises.

Statuant en référé, c'est-à-dire dans le cadre d'une procédure en urgence pour régler provisoirement un litige, le juge administratif a ordonné que la décision refusant leur entrée sur le territoire français et prévoyant leur réacheminement vers l'Italie soit "suspendue" pour chacun d'entre eux, sauf pour une jeune femme dont la date de naissance déclarée a exclu qu'elle soit mineure.


Le préfet s'est défendu lui-même


Preuve de l'importance de ce dossier, le préfet des Alpes-Maritimes Georges-François Leclerc, attaqué depuis des mois et déjà pris en défaut par le tribunal administratif à plusieurs reprises, était venu en personne mercredi à la barre défendre la décision de la police aux frontières de renvoyer aussitôt à Vintimille ces migrants mineurs, arrivés à la gare de Menton le week-end dernier.

Lors de l'audience mercredi, le préfet des Alpes-Maritimes Georges-François Leclerc avait soutenu que ces mineurs n'avaient pas droit à une assistance particulière sur un point frontalier comme la gare de Menton, à la frontière avec l'Italie, et que l'administration avait tout fait dans les règles.

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.