Peuple de France: La maire de Calais dézingue Yann Moix : "Vous êtes la honte du service public audiovisuel"

Alerte info

Flash info : Flash info

vendredi 2 février 2018

La maire de Calais dézingue Yann Moix : "Vous êtes la honte du service public audiovisuel"

Natacha Bouchart, maire de Calais


Natacha Bouchart a répondu aux accusations du chroniqueur de France 2 à travers une tribune dans "Le Figaro".



Elle n'y va pas de main morte. Ce vendredi, Natacha Bouchart, maire LR de Calais, a publié une tribune dans "Le Figaro" afin de réagir aux récentes accusations de Yann Moix. Depuis plusieurs semaines, le chroniqueur d'"On n'est pas couché" se rend sur les plateaux télés afin de dénoncer des actes "de barbarie" de la part de l'Etat envers les migrants à Calais. L'écrivain a d'ailleurs rédigé une tribune au vitriol contre Emmanuel Macron dans "Libération" et a diffusé des vidéos prises avec sa caméra montrant des confrontations entre les forces de l'ordre et des migrants.


"Après le temps de la manipulation médiatique vient toujours celui de la confrontation. Yann Moix, votre tentative d'instrumentalisation de la situation à Calais n'échappera pas à la règle", a démarré l'élue, poursuivant : "La réalité d'un territoire et ses souffrances ne peuvent être travesties pour assouvir votre soif de célébrité et votre appât du gain". Ainsi, Natacha Bouchart a cité les propos de Yann Moix dans les différentes émissions télés, notamment lorsqu'il a qualifié ce qu'il se passe à Calais d'une "honte de la République".

La maire a ajouté : "Jusqu'à présent, les images que vous avez diffusées n'illustrent jamais l'effort considérable de la municipalité sur le plan humanitaire depuis des années (...) La population calaisienne n'a pas de leçons à recevoir, encore moins de vous, Yann Moix, qui n'êtes venu à Calais que quelques fois - tout au plus". Selon elle, le chroniqueur de Laurent Ruquier s'est "autoproclamé juge d'une problématique dont il ne connaît rien."


"J'affirme que vous êtes la honte du service public audiovisuel"


"Au delà de votre activisme médiatique, c'est l'image d'une ville qui a déjà profondément souffert que vous vous acharnez à salir. Je ne peux accepter que de tels propos soient tenus sur une chaîne du service public entièrement financée, de même que votre salaire, par l'argent des contribuables", a enchaîné Natacha Bouchart, avant de conclure : "A votre égard, Yann Moix, je ne me permettrais pas de parler de 'honte de la République', mais j'affirme que vous êtes la honte du service public audiovisuel."

[...]

Source : ozap.com

1 commentaire:

  1. J'aurais été président j'aurais envoyé l'armée massacré ces sauvages

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi