Peuple de France: Insécurité à Mayotte : face aux violences, des syndicalistes policiers interpellent l'Etat

Alerte info

Flash info : Flash info

lundi 26 février 2018

Insécurité à Mayotte : face aux violences, des syndicalistes policiers interpellent l'Etat



Après une semaine de manifestations de plus en plus violentes à Mayotte, le syndicat policier Unsa interpelle le gouvernement et réclame de nouveaux moyens pour maintenir l'ordre après qu'un membre des forces de l'ordre a été blessé à l’œil.



Des manifestants ont bloqué le 23 février durant plusieurs heures la liaison maritime entre les deux îles principales de Mayotte et s'en sont violemment pris aux forces de l'ordre, lors du quatrième jour de manifestations contre l'insécurité menées notamment par un collectif d'associations, selon l'AFP citant des sources policières.


Mayotte connaît des manifestations et des blocages depuis le 20 février, organisés par une intersyndicale et un collectif d'associations, pour protester contre les violences commises par des jeunes depuis plusieurs semaines, notamment en milieu scolaire, qui ont poussé au droit de retrait des personnels de trois établissements de l'île ce dernier mois.

Dans un communiqué signé de son secrétaire général Philippe Capon, le syndicat Unsa Police est monté au créneau le 24 février pour appeler le gouvernement à une réaction appropriée, allant même jusqu'à demander l'aide de renforts stationnés à La Réunion : «L'Unsa Police demande un renfort rapide de la Compagnie départementale d'intervention [CDI] 974 afin de se donner les moyens de l'adage "force doit rester à la loi". Ce n'est pas la première fois qu'un mouvement social déborde en éruption de violence à Mayotte. C'est pourquoi nous exigeons une augmentation des effectifs et la création d'une CDI Mayotte.»

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

1 commentaire:

  1. l'outre mer français même les touristes n'y vont plus , y a rien a faire avec des faignants qui joue du tamtam.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.