Revue de presse - Peuple de France: Hausse de la CSG pour les retraités : la réalité des chiffres

Recherche sur le web

vendredi 23 février 2018

Hausse de la CSG pour les retraités : la réalité des chiffres



« Les retraités sont-ils les grands perdants du début de quinquennat d’Emmanuel Macron ? » s’interroge Challenges, un site proche d’Emmanuel Macron. « Selon les projections du gouvernement, 60% d’entre eux ont vu leur CSG augmenter de 1,7% en 2018. Une décision qui ampute chaque mois leurs revenus de quelques dizaines d’euros. Pour le gouvernement, qui invoque la « solidarité intergénérationelle », il s’agit de mieux répartir le financement de la sécurité sociale et d’alléger la charge qui pèse sur les actifs. » Une mesure qui touche environ 8 millions de retraités.



«Quelques dizaine d’euros» par mois, qu’est ce que cela représente en réalité sur la durée pour un couple de retraités lambda ? Un de nos lecteurs du Finistère a bien voulu nous communiquer ses chiffres. Ce retraité, cadre A de la fonction publique, a perçu pour le mois de janvier 2018 la somme nette de 2 357,86 euros et en février 2 314,57, soit une perte de 43,29 euros. Son épouse, également fonctionnaire en retraite, a touché en janvier la somme nette de 1 779,79 euros. En février sa pension est tombée à 1 747,12 euros, soit une perte nette de 32,67 euros. Au total, ce couple de « privilégiés » aura donc perdu 75, 96 euros par mois, soit sur un an 911,52 euros.

Poursuivant son calcul, notre lecteur nous précise que son épouse et lui sont âgés de 71 ans. L’espérance de vie à 71 ans est, en 2017, de 14 ans et 1 mois pour les hommes et de 17 ans et 6 mois pour les femmes, selon un site spécialisé dans le viager – au passage une inégalité sur laquelle les féministes se font discrètes. Il estime donc la perte de revenus qui les attend – en théorie bien sûr et si rien ne change – à 43,29 x 12 x 14 + 43.29 x 1 = 7 316,01 euros pour lui et de 32,67 x 12 x 17,5 = 6 860,7 euros pour sa femme. Soit au total une perte (théorique) de 14 174,71 euros pour le couple. Et sans compter l’incidence sur l’éventuelle pension de réversion que perçoit le conjoint survivant.

Cette perte sera-t-elle compensée par la suppression annoncée de la taxe d’habitation ? Rien n’est moins sûr pour notre couple. Selon Bercy, cette mesure, qui doit concerner 4 Français sur 5, a en effet pour seuil « un revenu fiscal de référence de 20.000 euros par an et par part, soit 40.000€ pour un couple ».

Pour mémoire, au second tour de l’élection présidentielle 2017, 70% des personnes âgées entre 60 et 69 ans ont voté pour Emmanuel Macron et 78% des personnes âgées de plus de 70 ans. En toute connaissance de cause, puisque la hausse de la CSG était inscrite dans le programme d’Emmanuel Macron. Et comme le nouveau locataire de l’Élysée a pour principe de dire ce qu’il fera et de faire ce qu’il a dit… difficile alors aux retraités ayant voté Macron de dire qu’ils ont été floués.

Regrettent-il leur vote pour autant ? A en croire Challenges beaucoup acceptent volontiers cette baisse de leurs revenus. Si c’est exact, l’hôte de l’Élysée aurait bien tort de se gêner…

Source : breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Articles à lire aussi