Peuple de France: Grand froid : "Je suis heureux et réconforté de pouvoir bénéficier d'un lit au chaud" dit un migrant

Alerte info

Flash info : Flash info

dimanche 25 février 2018

Grand froid : "Je suis heureux et réconforté de pouvoir bénéficier d'un lit au chaud" dit un migrant


Jusqu'à -10°C, ressenti -18°C: un froid venu de Sibérie va gagner la France dimanche après-midi, avec des températures loin des records hivernaux mais qui mettent en danger les plus vulnérables, comme les sans-abri.


 

"Quand on est dehors toute la journée, le plus dur, c'est le froid... mais on n'a pas le choix alors on serre les dents", lâche Saadi Billel, demandeur d'asile qui avait une place réservée pour la nuit de samedi à dimanche dans un gymnase de Strasbourg réquisitionné par la préfecture.

Couvertures, nourriture, boissons chaudes... "Ils nous ont donné tout ce qu'il faut ici pour tenir les prochains jours", poursuit-il. 

"Je suis heureux et réconforté de pouvoir bénéficier d'un lit au chaud (...) Sans cela nous serions en train de mourir de froid dehors", commente Nasser, un Afghan de 48 ans, hébergé dans un des hangars ouverts à Calais, où de nombreux migrants attendent dans l'espoir de passer en Angleterre.


L'hiver a été particulièrement difficile pour les SDF dans la capitale avec la crue de la Seine, la neige et enfin ce froid, note Florence Pouyol, directrice générale du centre d'action sociale de la Ville de Paris.

"Mais on ne baisse pas les bras (...) on ne peut pas laisser les personnes à la rue", ajoute-t-elle.

Un homme de 62 ans qui vivait dans une cabane dans les bois dans les Yvelines a été retrouvé mort vendredi, un décès dû en partie au froid, selon la gendarmerie.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.