Peuple de France: Un élu FN accuse le Président du conseil départemental des Yvelines, de « préférer construire des mosquées plutôt que des écoles »

Alerte info

Flash info : Flash info

vendredi 9 février 2018

Un élu FN accuse le Président du conseil départemental des Yvelines, de « préférer construire des mosquées plutôt que des écoles »

Cyril Nauth, maire de Mantes-la-ville

Dans un communiqué de Presse, le Front National IDF, par la voix de Cyril Nauth, maire de Mantes-la-ville et conseiller régional, accuse Pierre Bédier, Président du conseil départemental des Yvelines, de « préférer construire des mosquées plutôt que des écoles ».



Ainsi, l’élu FN affirme, qu’alors que l’organisme public, Epamsa, dont le président n’est autre que M. Pierre Bédier, vient de vendre à la communauté turque 4.000 m2 de terrain à Carrières-sous-Poissy pour la construction d’une mosquée, que ce même organisme tarde toujours à céder un terrain de 5.000m2 pour la construction d’une école à Mantes-la-Ville.

Un “deux poids, deux mesures”, qui scandalise le maire de Mantes qui dénonce une « surenchère de construction de mosquées » et écrit : « Alors même qu’un chantier financé par les dons des fidèles pour une mosquée de 2700 m2 et d’une capacité de 700 fidèles est en cours à Carrières-sous-Poissy, la puissance publique, via l’Etablissement Public du Mantois Seine aval (Epamsa) a conclu vendredi dernier la vente de 4.000m2 de terrain pour la construction d’une autre mosquée à destination de la communauté turque. »

Opération clientéliste ?


Pour Cyril Nauth, cette nouvelle construction de mosquée n’est rien d’autre qu’une opération de « clientélisme » vis-à-vis de la communauté turque. De plus il affirme que « donner un tel soutien public à une communauté encourage la concurrence cultuelle et donne un signal fort à destination de la communauté turque, officiellement représentée le jour de la vente par le consul de Turquie en France. L’ingérence de pays étrangers sur des cultes se déroulant sur le territoire français est problématique et va à l’encontre de nos lois et de nos principes. Celle de la Turquie l’est davantage au vu des ambiguïtés, parfois menaçantes, de M.Erdogan à l’égard de l’Europe et des violences que celui-ci fait subir aux minorités kurdes en Syrie pourtant en première ligne des combats contre Daesh. »

Pour conclure, l’élu local s’interroge sur les « étranges priorités » du groupe Les Républicains dans les Yvelines qui privilégie les mosquées aux écoles.

Source : parisvox.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi