Peuple de France: "Vous manipulez les choses": Bernard de la Villardière accuse Cyril Hanouna de “banaliser l'image du voile”

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 27 février 2018

"Vous manipulez les choses": Bernard de la Villardière accuse Cyril Hanouna de “banaliser l'image du voile”


Invité dans Touche pas à mon poste, le journaliste a été attaqué par les chroniqueurs de l'émission pour ses prises de position sur le voile.




Ce lundi 26 février, Bernard de la Villardière était invité sur le plateau de l'émission Touche pas à mon poste sur C8. Rapidement le ton est monté. Tout d'abord, c'est Rokhaya Diallo, la militante féministe et antiraciste qui a attaqué le journaliste, affirmant qu'elle n'aime pas ce qu'il fait. Et d'évoquer le port du voile en France : "Vous ne cessez de citer des musulmans qui sont étrangers. Nous, on vous parle des musulmans de France qui ont un gros problème avec la manière dont vous les dépeignez. (…) Je trouve que vous abordez des sujets avec une fausse neutralité qui pour moi masque une idéologie que vous déversez dans des pseudos-reportages qui sont à mon avis des tribunes", a-t-elle taclé.

"Vous manipulez les choses"


Quelques instants plus tard, c'est Gilles Verdez qui s'en est violemment pris à Bernard de la Villardière. En rappelant qu'il a été placé sous protection policière pendant un certain moment en raison des menaces de mort, le journaliste n'a pas hésité à pointer du doigt les diatribes des chroniqueurs de Touche pas à mon poste. "Quand on me traite d'islamophobe, on peut aussi armer les assassins", a-t-il lancé, déclenchant rapidement une vague de mécontentement. "Retirez ça. Vous ne pouvez pas dire que j'arme des assassins. C'est une discussion. Vous avez des convictions, j'en ai aussi", lui a crié Gilles Verdez.


In fine, le chroniqueur s'est expliqué avec Cyril Hanouna au sujet d'une femme voilée qui s'est retrouvée sur le plateau de l'émission un jour à côté de l'animateur. Bernard de la Villardière a d'ailleurs accusé ce dernier de "banaliser l'image du voile". "Vous manipulez les choses", a déclaré le reporter face aux chroniqueurs. Et d'expliquer : "Les femmes ont le droit de porter le voile, mais j'ai le droit de dire que c'est une régression, car le fait de porter le voile c'est dire que la femme est impure ! C'est l'idéologie de Boko Haram. Les gens qui nous écoutent savent de quoi je parle !" "Ce voile à une signification politique". Il a fini par quitter subitement le plateau avant la fin de l'émission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.