Peuple de France: Blocage de l'A3 : le rappeur Fianso s'en tire avec du sursis

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 6 février 2018

Blocage de l'A3 : le rappeur Fianso s'en tire avec du sursis


Jugé ce lundi au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour avoir bloqué le flux autoroutier de l'A3 pour le tournage d'un clip en avril dernier, le rappeur Fianso a été condamné à du sursis, rapporte Le Parisien.




Sofiane Zermani, aussi appelé Fianso, a eu chaud. 


Le rappeur comparaissait ce lundi au tribunal de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour avoir bloqué l'autoroute A3 lors du tournage d'un clip en avril 2017. Lui et ses compères étaient sortis de leurs voitures pour disposer des tables de café sur l'asphalte et tourner leur clip, totalement indifférents à l'égard des automobilistes, comme pris en otage.

De trois mois ferme à zéro


Mais alors que, malgré de “forts regrets” exprimés à la barre du tribunal le 22 janvier dernier, le parquet de Bobigny avait requis sept mois de prison dont trois ferme, le rappeur s'en est finalement tiré avec quatre mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende, relate Le Parisien. Un verdict que son avocat, Me Steeve Ruben, a qualifié de “très satisfaisant”.

Une journée d'autant plus soulageante pour le Français d'origine algérienne que ce dernier figurait dans un second dossier, dont il a tout bonnement été relaxé au bénéfice du doute. Le rappeur originaire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) avait tourné un clip de rap dans la fameuse cité des 3 000, sans autorisation de la part de la commune, encore une fois. Le rassemblement avait tourné à l'émeute. Le tribunal, qui avait jugé que le cadre juridique de la flagrance n'avait pas été respecté lors de son interpellation, a estimé qu'il n'y avait pas matière à le condamner, faute de preuves.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi