Peuple de France: Beziers: Poursuivi pour diffamation, Robert Ménard est relaxé par le tribunal

Alerte info

Flash info : Fusillade à Bruxelles: Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour tentative d’assassinat terroristeFlash info

mardi 27 février 2018

Beziers: Poursuivi pour diffamation, Robert Ménard est relaxé par le tribunal


Robert Ménard vient d'être relaxé par le tribunal de Béziers après avoir été poursuivi en diffamation par le journal Midi Libre et son propriétaire Jean-Michel Baylet, homme politique, fondateur du Parti radical de gauche (PRG), PDG du groupe familial La Dépêche (propriétaire du Midi Libre)... et ministre des collectivités territoriales entre 2016 et 2017.




En cause, une affiche publiée en août 2016 dans laquelle la Ville de Béziers posait cette question : « À qui appartient Midi Libre ? » Et cette réponse : « À Jean-Michel Baylet, ministre des collectivités territoriales ».

Sur l'illustration, un chien tenant dans sa gueule un exemplaire de Midi Libre. Et ce slogan : « Tous les jours, l'info en laisse ».


Par cette affiche, la Ville de Béziers s'est contentée de dire la vérité, qu'elle juge problématique : à l’époque des faits, le propriétaire du seul quotidien local, largement subventionné par l'argent public et en situation de monopole à Béziers, appartient à un ministre en exercice !


"Oser" décrire cette situation ubuesque, ce n'est pas diffamer ou faire injure aux journalistes. C'est au contraire alerter sur les dangers qui pèsent sur la liberté d'expression et la liberté de la presse. C'est défendre ces mêmes journalistes et leurs lecteurs - en l’occurrence les Biterrois - contre un traitement orienté et partial de l'actualité d'une ville de 77.000 habitants qui, démocratiquement, a élu à sa tête un maire n'ayant pas l'heur de plaire aux potentats de tel ou tel média.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Lire aussi