Peuple de France: Saint-Dié-des-Vosges: deux policiers passés à tabac le soir du Nouvel An. Les agresseurs remis en liberté

Alerte info

Flash info : Fusillade à Bruxelles: Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour tentative d’assassinat terroristeFlash info

vendredi 5 janvier 2018

Saint-Dié-des-Vosges: deux policiers passés à tabac le soir du Nouvel An. Les agresseurs remis en liberté

Deux policiers ont été passés à tabac lors d'une intervention le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre à Saint-Dié-des-Vosges. Les fonctionnaires sont grièvement blessés.



Deux policiers de Saint-Dié-des-Vosges ont été passés à tabac le 31 décembre 2017 alors qu’ils intervenaient avec leurs collègues chez un particulier qui organisait une fête fortement alcoolisée, à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre.

L’un des participants qui réunissait huit amis a fait un malaise éthylique. Ce qui a provoqué la panique au sein du groupe qui a rapidement appelé les secours. 
La soirée du réveillon dérape 

En arrivant sur place, les sapeurs-pompiers ont dû compter sur le renfort de la police nationale. L’un des pompiers a d’abord été frappé par le jeune homme fortement alcoolisé puis ce sont deux policiers qui ont été passés à tabac.

Une « pluie de coups », dénonce le syndicat Unité SGP POLICE-FO dans un communiqué publié ce jeudi 4 janvier 2018. Selon le syndicat, tous les fêtards ont participé à l’agression des policiers. 

« Il aura fallu intervenir avec le taser et les moyens de défense pour calmer la situation et interpeller les auteurs afin de porter assistance à la personne en difficulté », assure le syndicat. 
Une ITT de 15 jours, un « bilan important »

L’un des deux policiers a écopé d’une Interruption Totale de Travail (ITT) de 15 jours. « Un bilan, important, c’est plus que pour les policiers agressés en région parisienne ce week-end », selon une source policière. 

Deux agresseurs présumés, âgés de 19 et 23 ans, ont été interpellés et présentés au parquet d’Épinal mercredi 3 janvier. Le vice-procureur de la République a placé les deux jeunes hommes sous contrôle judiciaire en les remettant en liberté. 

Ils seront jugés par le Tribunal correctionnel le 18 janvier prochain. 

[...]

En savoir plus sur actu.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Lire aussi