Peuple de France: En pleine cure d'austérité, la ministre des transports profite d'un privilège à 2 millions d'euros

Alerte info

Flash info : Flash info

jeudi 4 janvier 2018

En pleine cure d'austérité, la ministre des transports profite d'un privilège à 2 millions d'euros

Elisabeth Borne

La ministre des transports, Elisabeth Borne, a profité en septembre des services de l'aviation civile (DGAC). Un privilège estimé par la Cour des comptes à 1,8 million d'euros. En période de restriction budgétaire, cette faveur fait polémique.

En pleine cure d'austérité et de demande d'efforts, la polémique fait tâche.
Paris Match a épinglé cette pratique exclusive réservée au ministère des Transports, celle d'éviter à son ministre d'utiliser les lignes régulières et de recourir aux avions de la DGAC (Direction générale de l’aviation civile).


Ainsi, l'hebdomadaire assure que, le 15 septembre, l'actuelle ministre en charge des Transports Elisabeth Borne avait emprunté ce dispositif de liaisons ministérielles spécifiques, pour revenir du Salon de l’automobile de Francfort. Ainsi Paris Match affirme qu'Elisabeth Borne a bénéficié d'un vol à bord du «Beechcraft King Air 90 de la DGAC, alors que quatre billets avaient été réservés sur un vol régulier d’Air France».


En 2012 déjà, la Cour des comptes avait souligné que ce service réservé au ministre des Transports coûtait approximativement 1,8 million d'euros par an.
[...]

En savoir plus sur francais.rt.com

1 commentaire:

  1. on se fout des français comme jamais !!! de pire en pire les privilèges, et tout ça quand on demande aux français salariés comme retraités des efforts considérables ! ce gouvernement est le pire que nous ayons connu depuis plus de 40 ans

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.