Peuple de France: La France droguée aux dépenses publiques

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 16 janvier 2018

La France droguée aux dépenses publiques

La France devrait, pour réduire ses dépenses publiques, se préoccuper d’abord et avant tout de libérer les contraintes pesant sur le système de santé et le système de retraite.


On le sait, les dépenses publiques françaises sont parmi les plus élevées au monde. Mais elles sont aussi atypiques du fait de leur répartition. La France a collectivisé comme aucun autre pays son système de protection sociale. La liberté dans ce domaine est pratiquement nulle. Tout est décidé politiquement. Voici un petit aperçu comparatif européen sur 10 ans utilisant les chiffres d’Eurostat.

DÉPENSES PUBLIQUES GLOBALES




La France détient actuellement le titre de championne d’Europe des dépenses publiques. Elle se situe toujours très largement au-dessus de la moyenne de l’UE. Elle devance désormais le Danemark qui se contente de 53,2% du PIB en 2016. Le record appartient à la Grèce qui est montée à 65,1% du PIB en 2010. Sur les 10 années 2007-2016, la France se caractérise par son obstination à maintenir des dépenses publiques élevées.

Le Danemark, la Belgique, le Grèce et la Suède, grands pays dépensiers, ont fait de petits efforts dont la France s’est abstenu.


L’Allemagne est légèrement au-dessous de la moyenne européenne pour le total des dépenses publiques.


La France se singularise par l’importance des dépenses publiques de protection sociale (santé, retraites, chômage, prestations familiales). Elle détient de façon constante le record d’Europe en se situant à 10 ou 11 points de PIB au-dessus de la moyenne européenne et à 5 à 7 points de PIB au-dessus de l’Allemagne, ce qui est considérable.

Cela ne signifie pas nécessairement que les Allemands ont une protection sociale inférieure aux Français mais qu’ils bénéficient d’une plus grande liberté de choix. Tout ou presque est collectivisé en France alors que ce n’est pas le cas ailleurs.

La France devrait donc, pour réduire ses dépenses publiques, se préoccuper d’abord et avant tout de libérer les contraintes pesant sur le système de santé et le système de retraite. Le secteur public devrait assurer un minimum de protection pour tous, sans caractère assurantiel, le reste relevant de choix individuels.

[...]

Article complet dans .contrepoints.org


1 commentaire:

  1. la seule solution de nos gouvernements, et surtout le dernier, c'est d'augmenter les taxes et les impôts surtout sur les classes moyennes qui ne profitent pas des allocations diverses !!!! il serait temps d'arrêter la gabegie des allocations à tout va !!!! et réduire enfin la dépense public surtout en ce qui concerne les dépenses inconsidérées des politiques !

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi