Revue de presse - Peuple de France: Eric Ciotti: "L’autorité de la République a beaucoup trop reculé"

samedi 13 janvier 2018

Eric Ciotti: "L’autorité de la République a beaucoup trop reculé"



J’étais ce matin aux côtés des policiers rassemblés devant la caserne Auvare à Nice pour exprimer leur colère face à la multiplication des violences à leur égard.


Molestés, caillassés dans les quartiers sensibles, insultés et frappés en patrouille, pris dans des guets-apens, renversés lors de contrôles routiers, essuyant des coups de feu, policiers et gendarmes sont devenus la cible d’un véritable défouloir de la part de voyous guidés par un sentiment d’impunité né du laxisme destructeur du pouvoir socialiste.


En 2016, 5 767 policiers et 1 984 gendarmes ont été blessés. Autrement dit ce sont, chaque jour, 21 policiers qui sont blessés. L’autorité de la République a beaucoup trop reculé, le soutien à nos policiers doit être une priorité nationale.

Nous ne pouvons plus tolérer davantage de violences à l’égard de nos forces de l’ordre qui sont autant d’atteintes graves à la République elle-même.

Dans un contexte sécuritaire où l’uniforme ne protège plus mais expose, nous ne pouvons plus nous satisfaire d’une réponse molle et inadaptée. Alors que nos policiers et nos gendarmes exercent avec courage et abnégation leurs missions ô combien essentielles à notre société, et ce malgré une menace terroriste omniprésente et une délinquance sur-armée, il faut que nous affirmions ensemble « Touche pas à mon flic ! ».

Toucher à un policier, à un gendarme et plus largement à tous ceux qui portent l’uniforme et sont dépositaires de l’autorité publique est une ligne infranchissable.

1 commentaire:

  1. les forces de l'ordre gère l'invasion de la france , et l'europe et la france en tête se fout de trump lorsque 'il propose des frontière physique pour sont pays.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal