Peuple de France: Djihadistes français condamnés à mort : Paris « interviendra », dit Belloubet

Alerte info

Flash info : Flash info

lundi 29 janvier 2018

Djihadistes français condamnés à mort : Paris « interviendra », dit Belloubet

Nicole Belloubet sur RTL.


Dans « Le Grand Jury » sur RTL, la ministre de la Justice s'est exprimée pour la première fois sur la question des ressortissants français condamnés à mort.


Le gouvernement « interviendra » si des djihadistes français détenus en Irak ou en Syrie étaient condamnés à la peine de mort, a déclaré dimanche la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sans donner plus de précisions. 


« Bien entendu, s'il y avait une question de peine de mort, l'État français interviendrait », a déclaré Nicole Belloubet au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Pressée de préciser quelles actions seraient envisageables, la ministre a seulement indiqué qu'il pourrait notamment s'agir de « négocier avec l'État en question ». « Encore une fois, ce serait un traitement au cas par cas », a-t-elle résumé. Ses déclarations font écho à un vif débat sur le sort des ressortissants français qui ont rejoint les rangs du groupe État islamique en Irak et en Syrie et qui ont, depuis, été arrêtés dans ces pays.

Jusqu'à présent, le gouvernement français s'est dit favorable à ce que ces personnes soient jugées sur place à condition de bénéficier d'un procès équitable. « En tant que ministre de la Justice, je suis évidemment extrêmement attachée à un procès équitable », a d'ailleurs redit Nicole Belloubet, dimanche. Mais plusieurs voix ont dénoncé cette approche, assurant qu'elle pourrait conduire à la condamnation de ressortissants français à la peine de mort, notamment en Irak où elle est en vigueur.

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr

1 commentaire:

  1. S'ils ont commis des actes de tueries ou de tortures, ils doivent être jugés dans le pays où ces actes ont été commis. C'est normal.
    Si ces pays décident la peine de mort pour ces criminels, on ne peut pas intervenir. On ne peut aller contre la justice de ces pays et il ne faut pas avoir pitié de ces gens. Eux n'ont jamais eu de pitié, qu'ils assument maintenant leurs actes.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi