Revue de presse - Peuple de France: 60% des députés mais 1% des propositions de loi : les députés LREM brillent par leur absence

samedi 13 janvier 2018

60% des députés mais 1% des propositions de loi : les députés LREM brillent par leur absence

L'Assemblée Nationale.

Avec 60% des députés, En Marche ne représente que 1% des propositions de lois. Sur tous les indicateurs d’activité, les députés En Marche brillent par leur absence.


Juin 2017 : En Marche triomphe, remportant allègrement une majorité absolue à l’Assemblée Nationale. Par le biais des mécanismes majoritaires, malgré une abstention massive, la relative tenue des parts de voix d’En Marche lui permet d’enfoncer toutes les oppositions.

6 MOIS DE DÉPUTÉS EN MARCHE : QUEL BILAN ?



6 mois après, premier bilan. Pas le bilan officiel, ni celui des médias, sur un gouvernement qui (c’est vrai) tient (quasiment) ses promesses ; un bilan citoyen et basé sur des chiffres, celui que permet l’Open Data, et en particulier le remarquable travail de suivi détaillé de l’équipe de nosdeputes.fr.

Ce site, ouvert à tous, recense en détail ce qui se passe à l’Assemblée : qui sont les députés ? Ont-ils été présents ? Qu’ont-ils fait ? Quel est le contenu de leurs interventions ?

Une mine de détails bien peu valorisée, que cet article explore pour cartographier cette face méconnue de la France nouvelle, via l’étude des 5 premiers mois de la nouvelle législature, de juin à fin novembre 2017. Et l’analyse fait apparaître d’étonnantes réalités, sur les mécanismes du nouveau pouvoir : les députés En Marche font bien de la présence, mais leur production est extraordinairement faible, en volume en tout cas.


Le rôle premier des députés est de faire les lois, en construisant les textes ou en proposant des amendements aux textes proposés, puis en votant pour ou contre leur approbation. Pour ce faire ils ont aussi à questionner le gouvernement, qui a aussi un rôle majeur dans la proposition de nouvelles lois.

Comme le montre la planche 2 ci-jointe, sur tous les indicateurs de ces activités, les députés LREM ont produit bien moins que leur poids (nombre de députés) à l’Assemblée. Le comble est atteint avec la rédaction de propositions de lois, avec seulement 3 des 212 propositions de lois examinées pendant ce début de législature.

Le Modem, « allié » de LREM, a adopté le même profil effacé. À l’opposé, les groupes AGIR et les Non Inscrits ont eu une production de propositions de lois bien plus forte que leur part de présence à l’Assemblée. Dans d’autres registres, notamment amendements ou signature en appui de proposition de lois, La France Insoumise ou LR ont été très actifs.

Des députés nombreux, présents, mais lourdement inactifs, cela semble bien inquiétant pour le pays.

Peut-être En Marche a-t-il, débordé par le succès, un peu failli sur ce plan. Si cette explication joue un rôle important pour expliquer le peu d’action des députés, il ne se sera agi que d’un petit retard à l’allumage. Nous verrons en 2018.

[...]

Article complet de François Lainée dans contrepoints.org

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi