Revue de presse - Peuple de France: Chômage ou comment les médias bernent les Français

mardi 16 janvier 2018

Chômage ou comment les médias bernent les Français


Il est de coutume pour un gouvernement de s’adonner à quelques utilisations habiles des données du chômage. 



La croissance de celui-ci serait vu comme une incompétence et inversement, un trucage. Une fois de plus dirait-on. Une incompréhension totale de la notion du taux de chômage subsiste au sein de la population, donnant naissance à des faux débats qui pullulent et maintiennent les masses dans l’ignorance.

Le nombre de personnes actives croit en même temps que les chômeurs


Toute la clé de la problématique de la compréhension du chômage réside dans cette phrase. L’INSEE indique clairement une création d’emplois soutenue de l’ordre de 150 000 postes. A cela s’ajoutent les quelques 300 000 arrivant sur le marché chaque année, et nous pourrons vite constater que les problèmes économiques sont intimement liés à notre croissance démographique. Il y a ici un réel point à évoquer car il est crucial pour notre avenir. La France est en croissance, mais celle-ci ne satisfait pas notre rapidité de développement démographique. C’est un point crucial dont nous n’avons pas conscience et qui doit nous mener vers une réflexion différente afin de nous interroger sur notre politique démographique, et notamment migratoire. Cette anomalie de compréhension peut également être rapportée au niveau mondial. Les écarts et les inégalités de richesses se creusent non seulement par les soit-disant dépouilles des classes sociales inférieures mais aussi et surtout par la croissance démographique hors norme de certains pays rendant ainsi les statistiques de plus en plus choquantes. Les politiques peuvent faire dire aux chiffres ce qu’ils veulent.

Comment remédier à la problématique du chômage ?


Le pôle emploi, organisme dédié à la recherche de l’emploi, est responsable de 12,6 % des embauches. Un organisme souvent critiqué pour son service médiocre et la chute des offres des PME-PMI. Tout à fait normal lorsque l’on taxe l’appel téléphonique des petites entreprises en recherche d’emploi afin de déposer une offre ( appel qui est au passage obligatoire !). Étonnant les critiques venant de la part de l’Etat français qui lui même est responsable du désastre. Pôle Emploi doit être restructuré de fond en comble et avoir les moyens nécessaires pour suivre les chômeurs, croiser au mieux l’offre et la demande afin de satisfaire plus efficacement chaque partie.

Pour faire baisser le chômage, deux conditions essentielles seraient nécessaires : doubler au minimum la croissance afin d’absorber tous les nouveaux arrivants, et “consommer” les gens demeurant encore au chômage. Au vue des incertitudes économiques et plus récemment politique et géopolitique, vous doutez bien que cela ne sera pas d’actualité avant un certain temps.

Les médias et les politiciens utilisent les données du chômage de manière erronée afin de flirter avec l’électorat francais. Venant de personnages “élus” démocratiquement les faits sont choquants. D’une part le gouvernement en fin de quinquennat défendra son bilan correct en utilisant uniquement les chiffres de la categorie A puis vous avez les parties proches qui eux relativiseront, puis les parties extrêmes qui utiliseront le maximum de catégories pour alourdir le bilan du gouvernement. Comme paru dans le midi libre, l’article évoque bien d’une part la baisse du chômage de 0,1% de la catégorie A, mais ce que les médias ne vous diront jamais, c’est le cumul des catégories A, B, C, D et E qui lui ne fait que grossir d’année en année ! Selon les statistiques de fin novembre 2017, nous avons trouvé 6,270,200 sans emploi ou emploi précaire ! soit 9,36 % de la population (sur 66 980 000 habitants officiels). Sans changements majeurs, nous ne résoudrons pas la situation. Il en va de l’Etat de prendre sa responsabilité et d’accomplir son devoir.

Bertrand Leuenberger pour lengadoc-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal