Peuple de France: Sète: l'ancien médiateur municipal auprès des jeunes avait menacé de mort les pompiers

Alerte info

Flash info : Fusillade à Bruxelles: Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour tentative d’assassinat terroristeFlash info

samedi 23 décembre 2017

Sète: l'ancien médiateur municipal auprès des jeunes avait menacé de mort les pompiers

L'ex-médiateur municipal les avait insultés sur les lieux d'un accident.


Les plaintes déposées par les services d'incendie et de secours pour dénoncer les agressions et menaces récurrentes lors des interventions se multiplient depuis plusieurs années. Après une opération particulièrement mouvementée à Sète le 26 février 2014, une équipe de secours avait décidé d'entamer une procédure à l'encontre d'un Sétois de 36 ans, par ailleurs ancien employé comme médiateur avec les jeunes de son quartier par la mairie.


"Je vais vous éclater, vous arracher la tête"

Ce dernier avait lancé un tombereau d'insultes et de menaces de mort aux sauveteurs. En particulier à un jeune volontaire : “Je te connais, je vais te crever, tu vas payer pour la voiture” ou encore “Je vais te crever, je vais vous éclater, vous arracher la tête.” Afin de se protéger, les hommes avaient même dû déclencher une procédure “violences urbaines” pour faire face à un individu très virulent. La police interviendra finalement en renfort.

Fabrice, l'un des équipiers pompiers, raconte : “ça nous a marqués. On a eu peur, c'était la première fois qu'on mettait en œuvre une procédure de sécurité, où on se regroupe pour faire face au danger.” “On sentait que l'agression physique était très proche”, témoigne son collègue Alain.

Le procureur, qui a qualifié les faits d'une “bêtise totale”, a requis une peine d'amende. Ce que le prévenu s'est permis de refuser. Mais il a accepté de se prêter à un travail d'intérêt général. Il aura donc 140 heures à faire dans les dix-huit mois. Sinon, il purgera quatre mois de prison ferme. Des dommages et intérêts sont également dus aux parties civiles.

[...]

En savoir plus sur midilibre.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Lire aussi