Revue de presse - Peuple de France: Immigration, terrorisme, laïcité, le programme de Laurent Wauquiez

mardi 12 décembre 2017

Immigration, terrorisme, laïcité, le programme de Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez. BERTRAND LANGLOIS / AFP


Tout au long de sa campagne, Laurent Wauquiez a distillé un discours construit autour des mêmes thèmes : identité de la France menacée par l’islam, le communautarisme et l’immigration ; célébration des racines chrétiennes et des valeurs de la France ; patriotisme ; rejet des élites, conservatisme sociétal…

Immigration

Parmi les thèmes sur lesquels Laurent Wauquiez s’est tout particulièrement appuyé : l’immigration, qu’il a qualifié d' »incontrôlée ». « Ce n’est pas à la France de s’adapter à l’étranger, c’est à l’étranger de s’adapter à la France !« , a-t-il lâché lors de son premier grand meeting de campagne, fin octobre, à Mandelieu-la-Napoule.

« L’immigration doit être réduite à son strict minimum« , a encore répété Laurent Wauquiez au magazine conservateur « Causeur », à quelques jours de l’élection à la présidence de LR. Il plaide dans ce long entretien pour une immigration limitée à quelques dizaines de milliers d’arrivées par an. Durant la campagne, Laurent Wauquiez s’est dit favorable à ce que « la France retrouve sa souveraineté » en matière de politique migratoire, se montrant extrêmement critique envers Schengen.



Laïcité

Ce qui menace la laïcité, ce n’est pas les crèches, ce n’est pas une croix sur une statue de Jean-Paul II. La menace de la laïcité, c’est la prière de rue, l’intégrisme islamique », a récemment affirmé Laurent Wauquiez, alors qu’il était interrogé sur l’interdiction d’installer des crèches de Noël dans les bâtiments publics.




Terrorisme

Laurent Wauquiez s'est exprimé à de nombreuses reprises sur la lutte contre le terrorisme, en particulier à l'occasion des commémorations des attentats du 13-Novembre, et ce pour critiquer l'action du gouvernement en matière. "Toutes les leçons n'ont pas été tirées après le Bataclan, je le crains. Je pense qu'on a baissé le niveau de protection des Français", a-t-il expliqué, appelant à de "la fermeté, rien que de la fermeté".


"Ceux qui sont en Irak et en Syrie ne doivent pas revenir"

Concernant les djihadistes français qui se trouvent actuellement en Irak et en Syrie, Laurent Wauquiez s'oppose à un traitement "au cas par cas" au sujet de leur retour potentiel. Il estime que ces individus "ne doivent pas revenir". Ils doivent "être jugés là où où ils ont choisi de trahir la France".


Pour l'"internement préventif des radicalisés"

"Au moment où nous parlons, il y a 110 djihadistes sur le sol français, en liberté", a par ailleurs avancé Laurent Wauquiez, appelant à ce qu'ils soient immédiatement mis en prison, sous l'inculpation d'association de malfaiteurs. "Comme pour les fous, il faut un internement préventif des individus radicalisés les plus dangereux"

Culture de la repentance

« Au lieu de transmettre la fierté de notre pays, on a cru qu’il fallait déconstruire la France pour accommoder la diversité. Au lieu de transmettre notre histoire, on va parler de l’esclavagisme, des croisades, de la colonisation. Je n’aime pas ça. On n’a jamais eu autant besoin du réarmement républicain.« 

[…]

En savoir plus sur Le Nouvel Obs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal