Revue de presse - Peuple de France: Eric Ciotti: « la crèche constitue une reconnaissance forte de notreidentité »

vendredi 8 décembre 2017

Eric Ciotti: « la crèche constitue une reconnaissance forte de notreidentité »

Eric Ciotti: « la crèche constitue une reconnaissance forte de notre identité »


Chaque année, à l'approche de Noël, la polémique revient. La crèche de Noël est-elle incompatible avec la laïcité ? Est-ce un emblème religieux ou une tradition populaire, partie intégrante du patrimoine culturel français ? Cette chasse aux crèches suffit !


Non, la crèche n’est pas une atteinte aux valeurs de la République. Au contraire, elle constitue une reconnaissance forte de notre identité, de notre histoire et nos racines.


J’avais d’ailleurs personnellement fait le choix dès 2014, en tant que Président du Département des Alpes-Maritimes, d’installer une crèche au sein de l’Hôtel du département. Une tradition qui se pérennise puisque nous avons inauguré aujourd'hui avec Charles Ange Ginesy et les conseillers départementaux la crèche du Département.


C’est vrai, les crèches sont historiquement le symbole du christianisme mais elles relèvent aujourd’hui de notre patrimoine culturel. Les crèches nous renvoient aux racines qui ont forgé notre histoire, aux valeurs héritées de ces 2 000 ans d’influence judéo-chrétienne sur notre culture, notre architecture, notre organisation sociale et notre calendrier. La France est le fruit de ses racines chrétiennes, c’est un fait indéniable que nul ne peut, en conscience, nier. Mais cet héritage est aujourd’hui culturel avant d’être cultuel. Et c’est pour cela que rien ne contrevient à ce que des crèches de Noël, tradition impérissable que nous transmettons et reproduisons depuis des siècles pour les valeurs essentielles et universelles qu’elle incarne, soient installées dans les mairies et lieux publics au moment des fêtes.


La laïcité ne doit pas être la négation de notre passé. La laïcité ne peut conduire à ignorer qui nous sommes. Car un peuple qui oublie son histoire et censure sa culture est un peuple en perdition.


La laïcité est un principe fort reconnu constitutionnellement mais je refuse la conception étriquée qui voudrait faire de ce fondement un prétexte utile à l’effacement de notre identité, ciment de notre cohésion nationale.


C’est en ce sens que j’ai déposé, le 6 mai 2016, une proposition de loi constitutionnelle visant à rajouter la laïcité à la devise républicaine et, en même temps, à inscrire les racines chrétiennes de la France dans la Constitution afin de figer, une fois pour toute, notre culture, notre identité et notre mémoire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal