Peuple de France: Déols: Raymond 82 ans agressé dans l’indifférence générale !

Alerte info

Flash info : Flash info

vendredi 15 décembre 2017

Déols: Raymond 82 ans agressé dans l’indifférence générale !


L’agression sordide de Raymond 82 ans dans sa maison le mercredi 29 novembre alors qu’il a surpris 3 jeunes gens qui venaient ENCORE une fois pour le cambrioler. 

 ll a reçu de violents coups de bâtons sur la tête, est tombé sur le sol et à nouveau les coups
ont plu alors qu’il était à terre. Ce n’est que le lendemain matin qu’il a prévenu son fils qui l’a emmené à l’hôpital pour y recevoir les soins qu’imposait son état (5 jours d’ITT !).



Et retour dans sa maison, non seulement affecté physiquement mais aussi moralement car n’ayant sûrement pas reconnu dans le noir ses agresseurs, il sait bien que la plainte qu’il a déposé sera sans suite… Et s’il ne veut pas voir sa maison saccagée s’il la quittait, il doit y rester, car celle-ci même si elle se trouve dans un état correct est invendable car située dans un quartier devenu comme on dit sensible… pour ne pas dire ce qu’il est réellement: une zone de non-droit !

Et qui dit quartier sensible, dit quartier difficile à toucher… Toutes les victimes de la Croix-Blanche ne le savent que trop et je connais leur désarroi de ne pas se savoir non seulement entendues mais aussi pas même écoutées… et surtout pas trop de plaintes : ça dérange l’ordre qui se veut bien établi. Et tant pis s’ils souffrent, ils demeurent sans secours. Et dire qu’on nous rebat les oreilles avec la solidarité obligatoire envers autrui ! La solidarité venant de la municipalité de Déols qui devrait au moins se déployer un peu envers Raymond n’aura pas lieu comme elle n’a jamais eu lieu : Même pas un coup de téléphone, même pas une visite ! Comme ça doit gêner qu’il ne parte pas de sa maison !

Et pourtant le maire de Déols, Michel Blondeau, sait se montrer accueillant quand il veut, comme il vient de le faire en organisant une réception pour les 30 Miss venant de toute la France et arrivées dans l’Indre le jour de l’agression de Raymond !

L’élection de Miss France se tiendra ce samedi 16 décembre au Mach 36 situé sur la commune de Déols. Le 3 décembre avait lieu dans le centre de Châteauroux la parade des Miss juchées dans des voitures anciennes de l’armée américaine. Mais avant la parade, Monsieur Blondeau, comme je l’ai lu, avait tenu à recevoir les Miss. Ce n’était pourtant pas au programme établi par Châteauroux-Métropole organisatrice de cette élection ô combien nationale et importante au titre de Miss France.

« Mais le maire, Michel Blondeau a réclamé sa part du gâteau (sic !). »

D’où sa petite réception suivie d’une petite promenade dans les jardins de l’abbaye de sa ville…

Quel dommage qu’il n’ait poussé la promenade jusque sur les terres de la Croix-Blanche si proches ! A coup sûr une promenade inédite et inoubliable pour ces Miss dans un quartier qui prouve à lui tout seul l’incapacité de notre système politico-judiciaire à faire appliquer la loi : des maisons abandonnées, vandalisées, des caravanes et des baraquements (comparables à ceux qu’on trouve dans un bidonville) occupés par des gens du voyage sédentarisés, des caravanes sur des terrains appartenant à Châteauroux-Métropole ou sur des terrains privés et occupés illégalement par des gens du voyage non-sédentaires mais qui se sédentarisent, peu de jardins cultivés mais beaucoup abandonnés, des détritus en pagaille quand ce n’est pas de la merde…

Le comble c’est que la Croix-Blanche est située sur une zone rapprochée de captage de l’eau qui alimente des milliers de personnes, avec forcément des obligations et des interdictions que cela implique comme le nomadisme, les activités de brûlage etc. qui ne sont toujours pas respectées. J’avais écrit à ce propos un article publié en septembre 2012 sur le site des « 4 Vérités » :

« LA CROIX-BLANCHE A DEOLS : UNE ZONE D’EAUX PLUTÔT TROUBLES »

Depuis, il y a eu en 2016 un énième arrêté préfectoral ( j’en ai lu un qui date de 1976 !) : mêmes obligations… mêmes interdictions… Ce n’est même plus la peine d’interdire !… Et de faire des arrêtés…


Samedi prochain 16 décembre, si vous regardez sur TF1 l’élection en direct de Miss France 2018 transmise depuis Déols, ayez une petite pensée pour le déolois Raymond ! Raymond, une brave personne qui porte sûrement encore les stigmates de son agression violente que rien ne saurait justifier et qui lui n’est pas à la fête depuis de longues années dans l’indifférence générale.

Françoise Lerat pour ripostelaique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi