Peuple de France: Mesures contre le Harcèlement de rue, violences sexuelles: Dessyndicats de police expriment leur scepticisme

Alerte info

Flash info : Flash info

mardi 28 novembre 2017

Mesures contre le Harcèlement de rue, violences sexuelles: Dessyndicats de police expriment leur scepticisme

Mesures contre le Harcèlement de rue: Les syndicats de police sceptiques.


Mesures contre le Harcèlement de rue: Les syndicats de police sceptiques.



Des syndicats de police expriment leur scepticisme concernant certaines mesures annoncées par Emmanuel Macron pour lutter contre le harcèlement de rue et les violences sexuelles… 

« Ce sont des mesures difficilement applicables au quotidien. Avant de les annoncer, il aurait dû consulter les policiers de terrain. » Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat Vigi Ministère de l’Intérieur n’en démord pas : les mesures annoncées, samedi, par Emmanuel Macron pour lutter contre le harcèlement de rue et les violences faites aux femmes sont non seulement compliquées à mettre en œuvre, mais elles « ne permettent pas de régler le problème ». Pour lui, il ne s’agit que d’une opération « de com' ». 

Dans son discours prononcé à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le président a notamment annoncé la création d’un « délit d’outrage sexiste qui sera verbalisable immédiatement pour un montant dissuasif ». 

Si l’objectif est de contraventionnaliser le harcèlement de rue, « il faudra que les agents constatent l’infraction, comme lorsqu’un automobiliste grille un feu rouge, poursuit Alexandre Langlois. « Cette mesure comporte un aspect dissuasif, mais il n’est pas certain qu’elle règle le problème », estime de son côté Denis Jacob, secrétaire général du syndicat Alternative Police CFDT, soulignant qu’il va être « compliqué pour des policiers, qui ont déjà la tête sous l’eau, de caractériser le harcèlement de rue ».

[...]

En savoir plus sur 20minutes.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.