Peuple de France: Dans un cimetière de la Vienne, la croix du portail fait l'objet d'un recours en justice

Alerte info

Flash info : Flash info

jeudi 23 novembre 2017

Dans un cimetière de la Vienne, la croix du portail fait l'objet d'un recours en justice

Dans un cimetière de la Vienne, la croix du portail fait l'objet d'un recours en justice


Un citoyen demande la suppression, au nom de la loi de 1905, d'une croix ornant le portail d'entrée d'un cimetière municipal.


Une petite croix au sommet du portail d'un cimetière municipal menacerait-elle la laïcité? Dans le paisible village de Prinçay, dans la Vienne, où vivent 230 âmes, elle fait en tout cas, depuis trois ans, l'objet d'une querelle byzantine à rebondissements. En 2014, Philippe Bonn, le fils d'un défunt inhumé dans ce cimetière, assigne la municipalité en justice, exigeant le retrait de la croix. Il n'habite pas à Prinçay, mais Périgueux, à 250 km de là. Sa motivation: son «attachement», clame-t-il, à la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État. 

Le tribunal administratif de Poitiers rendra sa décision ce jeudi.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr (article réservé aux abonnés)

3 commentaires:

  1. Les Français sont chez eux, dans une France Judéo-Chrétienne...
    Qu'il aille habiter en Afrique...
    Là-bas, il se sentira chez lui, en collabo qu'il est!!!
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  2. alors dans ce qu'a il faudra retirer tout les représentations cruciforme ,les lois écrite pas des abrutis ça rend intelligent .

    RépondreSupprimer
  3. Et il faut que les Français paient des juges et avocats afin d'éradiquer nos racines et
    notre culture ? Ce monsieur n'a sans rien à faire de plus important dans sa vie ?
    Et, par ailleurs, c'est la voix d'une seule personne qui est prise en compte et qui fait
    un tel tintamarre ? Incompréhensible qu'une seule personne, au détriment des autres,
    puisse, éventuellement, avoir gain de cause ! Finalement, aujourd'hui, le reniement et
    l'oublie sont partout et il n'y quasiment plus personne pour défendre efficacement le
    fondement même de notre civilisation ni nos traditions françaises. Ajoutons les traditions
    et les modes de vie africains - pas seulement - et nous entrons dans l'ère de la plus grande
    et inimaginable "subrogation" pour un français.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Soutenez Peuple de France en faisant un don.



Lire aussi