Alerte info

Flash info : Deux soldats français tués et un autre blessé dans l'explosion d'une mine artisanale, au MaliFlash info

mardi 13 février 2018

Abandon du projet d’accueil de migrants à Langourla: Le dérapage d’un journaliste d’Ouest France

Langourla. Crédit photos : Breizh-info.com

Le journalisme n’est pas neutre : encore faut-il avoir l’honnêteté de l’afficher publiquement. Le « dérapage » de Philippe Attard, reporter d’édition Centre-Finistère chez Ouest France, répondant au porte-parole d’Adsav suite à un communiqué publié sur la situation à Langourla, confirme qu’il y a des journalistes très engagés pour les migrants dans la rédaction du premier quotidien de France.



Le 8 février, dans un communiqué adressé à la presse, Adsav, parti nationaliste breton, se félicitait de l’abandon du projet de centre d’accueil pour migrants à Langourla, félicitant notamment les locaux s’étant mobilisés contre ce projet.


Le Mené – Langourla (22). Le conseil municipal vote l’abandon du projet d’accueil de migrants




« Leur courage doit maintenant servir d’exemple partout pour contrer les projets fous d’associations toujours plus subventionnées par l’argent public. Sans ces « migrants », ces associations n’ont aucune raison d’exister, et, désormais, nombre de bénévoles ne pourront plus que fantasmer sur la poutre de Bamako…» pouvait-on lire.

Et c’est là qu’intervient la réponse adressée par mail – en tant que journaliste d’Ouest France sinon nous ne l’aurions pas publiée s’il s’agissait d’une prise de position à titre individuel – de Philippe Attard, « reporter d’édition centre Finistère chez Ouest France » adressée à Adsav et qu’on nous a transmise : « Je vous souhaite d’être un jour ruinés par la guerre, obligés de fuir la Bretagne et de vous faire jeter par des gens qui ont à manger trois fois par jour, l’eau chaude, un toit, etc. Si c’est une victoire, c’est celle de la connerie! ».

Réponse de Ronan le Gall, président d’Adsav : « Merci pour votre message plein d’amour à notre égard. Quand un rapport de Médecins du monde explique que seuls 13,7% des « migrants » fuient la guerre, et que le reste de la troupe viennent en Europe pour raisons économiques ou familiales, que doit on en conclure?


Vous ne pensez pas que transformer l’ancienne maison de retraite en centre d’accueil partagé pour personnes handicapées est une bonne chose? A votre avis, quelle aurait été la réaction de la population locale si une dame habitant Langourla était obligée de quitter le commune alors que l’on accueille des gens qui viennent pour acheter le dernier iphone? Alors effectivement, si Ouest France considère que d’aider les paralysées est une connerie….»

Quand un débat politique se lance entre un militant politique…et un journaliste agissant en sa qualité !

Source : breizh-info.com

Aucun commentaire:

Lire aussi