Alerte info

Flash info : RUSSIE : Au moins 5 morts et plusieurs blessés dans une fusillade à la sortie de la messe d'une église orthodoxe à Kizliar. Le tireur a été abattu après avoir crié "Allahu Akbar" (médias locaux)Flash info

dimanche 4 février 2018

Le gouvernement veut lutter contre les Fake News. Qui va lutter contre les Fake News du gouvernement ?


Bonne nouvelle : la France se mobilise contre les « fake news », annonce ce matin le Figaro.



Rien ne me réjouit plus, car j’ai horreur du mensonge et de l’hypocrisie. Les journalistes des médias nationaux sont partiaux, militants, ce sont des activistes de gauche. Ils sont étrangers à leurs propres règles déontologiques. Ils ont tourné le dos aux règles de base qui consistent à ne rien cacher au public, à vérifier auprès des sources multiples la réalité de ce qu’ils affirment, à s’abstenir de faire entendre leur point de vue personnel, et de teinter de leur opinion politique les informations qu’ils rapportent.

  • Fake News lorsqu’un terroriste musulman attaque des civils, armé d’un couteau, en hurlant Allahou Akbar, et que les médias refusent d’admettre que l’attaque est un attentat terroriste s’il se produit en Israël (vérifiez, vous serez choqué).

  • Fake News lorsque les politiciens affirment que l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour, quand les pays musulmans n’autorisent pas l’égalité entre hommes et femmes, la liberté religieuse, l’homosexualité, la liberté d’opinion, critères basiques de mesure de la tolérance selon les normes occidentales ; Fake News lorsque ces experts qui n’ont pas lu le coran se disent fins connaisseurs de l’islam — sans oublier la grosse Fake News d’affirmer que les attentats les plus horribles qui se produisent chaque jour, et perpétrés au nom de l’islam, n’ont rien à voir avec l’islam, comme si un musulman cessait d’être musulman au moment où il commet un attentat.

  • Fake News lorsque le gouvernement affirme que l’immigration est une chance pour la France, sans jamais expliquer en quoi, et en interdisant tout débat national pour éviter que la vérité se fasse entendre, à savoir que la population y est largement opposée.

  • Fake News lorsque le taux de chômage de la population afro-américaine est au plus bas de l’histoire, un an après l’élection de Trump, et que les médias attribuent ce beau résultat à Obama. A croire les journalistes, Obama aurait réussi en un an et sans être au pouvoir, ce qu’il n’a jamais pu faire en 8 ans de présidence !

  • Fake News lorsque 75% de la population américaine, selon les sondages de CBS et de CNN, disent avoir aimé le discours du président américain sur l’état de l’Union et que les journalistes écrivent que son discours était minable. Minable selon qui ?

Mon petit doigt me dit qu’en réalité, la lutte du gouvernement contre les Fake News est destinée à faire taire les médias qui défient les Fake News des grands médias, alors que nous les encourageons à plus de transparence.

Mon impression est que le gouvernement, au prétexte de combattre les Fake News, cherche précisément à faire taire ceux qui nient que l’islam est une religion de paix et d’amour, ceux qui considèrent que l’immigration venant des pays d’Afrique est une calamité, qui dénoncent la barbarie des Arabes palestiniens, et rapportent les formidables accomplissements du président Trump.

Et si tout cela n’était pas encore suffisant pour nourrir les doutes de l’amoureux de la vérité auteur de ces lignes, je me demande qui va lutter contre les Fake News du gouvernement, si le gouvernement censure et contrôle les médias qui dénoncent ses Fake News à lui ?

Notre confrère Alerte Info annonce dans un tweet que le secrétaire d’État à la cohésion Julien Denormandie a déclaré sur France inter – sans être contredit par le journaliste — que la région Île-de-France ne compte que 50 SDF dormant dans la rue.




Je ne me suis pas rendu en France depuis plusieurs années, mais j’ai assez d’échos pour savoir que la déclaration du membre du gouvernement est une Fake News. Je ne suis pas surpris : je n’ai pas souvenir qu’avant Trump, dire la vérité soit la priorité des politiciens.

Là où je pointe un doigt accusateur, c’est à l’endroit du journaliste du service public qui ne fait pas son travail et laisse le débiteur des Français débiter ses Fake News sans le débiner.

Il aura fallu que Le Monde, qui voit son intérêt idéologique à exagérer la misère plutôt qu’à montrer la réussite, expose la réponse de normand de Denormandie, en écrivant avoir compté que le 24 janvier, dans le 10e, le nombre de SDF était « largement supérieur » pour ce seul arrondissement à celui fourni par Denormandie pour toute l’Ile-de-France.

Trop tard. Les millions qui ont écouté France inter resteront sur cette belle image de la capitale qui ne compte pas plus de 50 personnes qui dorment dans la rue.

Menteur un jour, menteur toujours, et bien couillon celui qui compte sur les médias du service public pour être au service du public.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Lire aussi