Alerte info

Flash info : Affaire Maëlys: le corps de la fillette a été retrouvé / Relaxe de Jawad Bendaoud qui avait logé des djihadistes du 13-NovembreFlash info

lundi 12 février 2018

Les gendarmes ont abattu un forcené qui venait de leur tirer dessus. Un militaire blessé

Les gendarmes ont abattu un forcené qui leur tirait dessus au fusil de chasse. Un gendarme a été blessé à l’abdomen.



Dans la nuit de samedi à dimanche, à Bazoches-en-Dunois, en Eure-et-Loir, un habitant de la commune se trouvait chez une amie lorsqu’une dispute a éclaté.

Il tire au fusil sur des voitures


En quittant les lieux, l’homme de 50 ans, a menacé de mettre fin à ses jours. La femme a signalé les faits à la gendarmerie qui est intervenue.

L’individu introuvable dans un premier temps, a tiré des coups de fusil de chasse sur des voitures en stationnement. Vers 2 heures, il a été retrouvé, retranché dans son domicile.

Une vingtaine de gendarmes encerclent les lieux


Les militaires ont tenté de raisonner le quinquagénaire tout en bouclant le périmètre. Sous antidépresseurs, le forcené est resté enfermé, ce qui a contraint le Procureur de la République de solliciter l’assistance du GIGN.

Deux fusils et un couteau


Vers 2h45, l’individu sort de chez lui par une porte située à l’arrière du bâtiment, tenant à la main 2 fusils et dissimulant un couteau dans son dos.

Un gendarme touché par balle s’est effondré


À la vue de l’individu, les gendarmes ont fait des sommations, sans résultat. L’homme a continué à avancer dans leur direction tout en faisant feu. Un gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention (PSIG) a été atteint à l’abdomen, malgré son gilet pare-balles et s’est effondré.

Le forcené abattu


Les militaires ont ouvert le feu à leur tour avec un pistolet-mitrailleur. Le forcené a été abattu vers 3h45.

Le gendarme du PSIG de Châteaudun blessé au ventre a été conduit à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger.

La poursuite de l’enquête a été confiée à la section de recherches d’Orléans. L’inspection technique de la Gendarmerie Nationale devra déterminer si l’usage des armes par les militaires est conforme à la réglementation relate L’Echo Républicain.

Source ; actu17.fr

Aucun commentaire:

Lire aussi