Alerte info

Flash info : Deux soldats français tués et un autre blessé dans l'explosion d'une mine artisanale, au MaliFlash info

mercredi 7 février 2018

Fake news : une vaste supercherie


Le président Macron veut légiférer contre la propagation des fake news. A l'origine de cette idée, il y a la défiance des gens pour les médias.



Se borner à vouloir contrôler la propagation des fake news est une vaste supercherie. En effet, c'est passer volontairement à côté du problème principal : la défiance pour les médias est due à la pensée unique et contrôler le net ne fera que renforcer cette même pensée unique. Concrètement on sait qu'en France, dans les instituts de formation de journalistes, les élèves et leurs professeurs votent presque à 100% pour des partis de gauche. Le fond du problème est là. Vouloir lutter contre les fake news est une façon déguisée de vouloir lutter contre le net qui est un des derniers espaces de liberté d'expression. Pouvoir censurer le net est une lubie de la gauche, Najat Vallaud-Belkacem, en son temps, avait déjà essayé.

Enfin, qu'appelle t'on propagation d'une fausse nouvelle? Dans un cadre prospectif, il peut tout simplement s'agir d'une différence de point de vue. Où se situe la limite? Il y a fort à craindre que la liberté d'expression soit fortement impactée.

Cet acharnement contre la liberté d'expression démontre que notre président est bien de gauche sur le plan sociétal.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com

Aucun commentaire:

Lire aussi