Alerte info

Flash info : Deux soldats français tués et un autre blessé dans l'explosion d'une mine artisanale, au MaliFlash info

lundi 12 février 2018

Anne Hidalgo : Une édile déconnectée des réalités des Parisiens et reine du chaos

Anne Hidalgo

L’historien Kevin Bossuet dénonce pour Valeurs actuelles la dérive de la gestion de la capitale par sa maire, Anne Hidalgo.




Paris enneigé, Paris verglacé, Paris frigorifié, mais Paris libéré ! Libéré grâce à qui ? Grâce à Anne Hidalgo bien sûr ! Oui, Anne Hidalgo, qui manie à merveille l’art de l’auto-satisfecit, n’a pas hésité, après l’épisode neigeux qu’a connu la capitale, à nous expliquer qu’elle était « très satisfaite » du travail qui avait été réalisé par les services municipaux qu’elle dirige. Il est vrai que malgré les trottoirs givrés qui ont provoqué leurs lots de fémurs cassés et de chevilles foulées, les voies de bus impraticables obligeant la RATP à stopper la circulation de ces derniers, et les rues et les routes infranchissables empêchant bon nombre de Parisiens de se rendre sur leur lieu de travail, Anne Hidalgo a admirablement bien géré la situation. À l’écouter, il aurait même fallu lui décerner une médaille afin de la remercier pour sa fabuleuse gestion à la tête de la mairie de Paris qui est en fait devenue, au fil des mois, une immense agence de communication pour mieux dissimuler son effroyable inaction. L’élue socialiste nous prend vraiment pour des idiots !

Une édile déconnectée des réalités des Parisiens

Il faut dire que, depuis déjà plusieurs mois, les problèmes se multiplient pour l’élue socialiste. Entre le fiasco du nouveau Vélib’, le scandale des fonctionnaires municipaux qui battent des records d’absentéisme, les embouteillages de plus en plus fréquents ou encore la dette municipale qui s’élèverait à 6 milliards d’euros en 2018 (alors qu’elle ne s’élevait qu’à 1 milliard d’euros en 2001), c’est bien dans un incroyable tohu-bohu qu’Anne Hidalgo a précipité la capitale. Le socialisme municipal a été appliqué à la lettre, la gabegie peut désormais triompher ! Mais Anne Hidalgo s’en moque complètement ! Comme toutes « les grandes dames du monde », princesse Hidalgo aime dépenser sans compter, et honte à celui qui oserait pour cela la réprimander !

Oui, car princesse Hidalgo, malgré son socialisme rayonnant qu’elle aime afficher au tout-venant, se fiche en vérité complètement du quotidien des catégories populaires qu’elle méprise par-dessus tout ! Madame Hidalgo préfère en effet aller palabrer, comme elle l’a fait l’été dernier, à Saint-Tropez avec Léeonardo DiCaprio à ses côtés, plutôt que de s’occuper des problèmes de ses administrés les plus modestes. L’enfer de la ligne 13 du métro ? Elle n’en n’a rien à cirer, elle ne la prend pas ! Les agressions à Riquet ou à Stalingrad ? Peu importe, elle n’y va pas ! Le problème des migrants dans le quartier de la Chapelle ? Elle s’en moque, elle ne le fréquente pas ! Il est d’ailleurs assez symptomatique de constater qu’elle a eu besoin de commander un rapport de 14 pages, ayant au passage coûté aux contribuables la modique somme de 224.580 euros (soit un peu plus de 16.000 euros la page !), pour se rendre compte que la ville qu’elle dirige est jonchée de détritus et infestée de rats. N’importe quel Parisien avec lequel elle aurait pris la peine de discuter aurait pu le lui signaler ; mais apparemment, c’était beaucoup trop lui demander !

Alors Madame Hidalgo, si vous aimez autant Paris que vous le prétendez, le meilleur service que vous pourriez lui rendre est assurément de démissionner, et de laisser enfin, loin de vos lubies écolo-bobo-marxisantes, les habitants de cette charmante ville vivre, sans vous, en paix !

[...]

Lire l'article complet de Kevin Bossuet dans valeursactuelles.com

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Cette femme pue la suffisance....Une de plus qui nous dirige... Nous allons vers le chao!!!

Lire aussi