Alerte info

Flash info : Affaire Maëlys: le corps de la fillette a été retrouvé / Relaxe de Jawad Bendaoud qui avait logé des djihadistes du 13-NovembreFlash info

jeudi 18 janvier 2018

Macron se couche devant 300 zadistes : une terrible capitulation d’Etat



Jamais aucun gouvernement n’aura montré autant de faiblesse envers une poignée de hors la loi déterminés, au mépris du droit et de la démocratie.


Cet enterrement de première classe pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est une énorme faute d’Emmanuel Macron, qui vient de perdre toute crédibilité dans le domaine régalien de l’exercice du pouvoir.

Macron est un faible qui n’a aucune autorité. On ne lui demandait pourtant pas de porter le poids du monde, comme un Churchill face au risque d’invasion de son pays par l’armée hitlérienne.

On lui demandait de donner son feu vert à un projet d’utilité publique vieux de 50 ans, porté par les élus locaux, conforté par 154 décisions de justice, soutenu par le peuple français et entériné par un référendum avec plus de 55% de voix favorables.

Mais il a choisi le renoncement, la capitulation, au prétexte que ce projet était soi-disant diviseur. Décision honteuse et prétexte mensonger.

Car une large majorité de Français étaient pour la construction de cet aéroport et contre l’occupation illégale de la Zad par une poignée de squatters.

Un sondage vieux de deux semaines donnait 76% de oui en faveur du projet !!

Localement mais aussi au niveau national.

Ce sinistre épisode illustre parfaitement ce que les patriotes craignent par dessus tout : le manque de courage politique pour gouverner le pays. 

Macron a porté un coup fatal à l’autorité de l’Etat, déjà bien mise à mal par les barbus et les caïds de banlieue, qui ont chassé la République des zones de non droit passées sous leur contrôle.

Qui pourrait dorénavant lui faire confiance pour diriger le pays et assurer la sécurité des français, alors que 300 zadistes hors la loi l’ont fait reculer comme un poltron qui a peur de l’affrontement ?

Comment peut-on reconquérir les 1500 zones de non droit du pays et vider les caves des milliers d’armes de guerre qui y sont entreposées, quand on capitule devant 300 zadistes qui squattent la zone depuis 10 ans, sans aucun droit ni titre ?

Macron, c’est le président du renoncement. C’est un Hollande bis.

Il a renié sa parole puisqu’en tant que candidat il avait déclaré qu’il fallait respecter le résultat du référendum.

Avec un tel déni de justice, un tel déni de démocratie, Macron recule devant l’illégalité et cède au désordre. Quelle faiblesse !

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com

1 commentaire:

coco a dit…

et ce n'est pas fini car déjà que le gouvernement et les précédents se couchent devant les racailles de certains quartiers, il n'est pas prêt de faire évacuer la ZAD ! tout est pipeau et cie ! regardez le à Calais faire le joli coeur avec les migrants, et dire aux policiers d'être respectueux avec eux ! le sont ils eux, tous ces migrants qui mettent la pagaille ? il n'a aucun courage le macron, à part celui de communiquer à outrance pour ne rien faire

Lire aussi