Alerte info

Flash info : RUSSIE : Au moins 5 morts et plusieurs blessés dans une fusillade à la sortie de la messe d'une église orthodoxe à Kizliar. Le tireur a été abattu après avoir crié "Allahu Akbar" (médias locaux)Flash info

vendredi 26 janvier 2018

Silence radio total du Gouvernement sur l’inquiétante hausse des chiffres de la délinquance


« Face à une société de plus en plus violente, il nous faut répondre par plus d’autorité. »



Loin des opérations marketing de grande ampleur auxquelles nous a habitué le Président de la République depuis 8 mois, silence radio total du Gouvernement sur l’inquiétante hausse des chiffres de la délinquance pour 2017, pourtant publiés sur le site internet du ministère de l’Intérieur.
Loin des opérations marketing de grande ampleur auxquelles nous a habitué le Président de la République depuis 8 mois, silence radio total du Gouvernement sur l’inquiétante hausse des chiffres de la délinquance pour 2017, pourtant publiés sur le site internet du ministère de l’Intérieur.

Et pour cause, si on note une légère tendance à la baisse des délits d’appropriation hormis les cambriolages de logements (+ 2%) ; on constate en revanche une grave escalade de la violence. En un an seulement, les coups et blessures volontaires ont augmenté de 4% (+ 8 000 faits) et les règlements de comptes entre voyous ont bondi de 12,36%. Plus grave encore, les attaques contre les dépositaires de l’autorité publique ont grimpé de 2,67% soit une moyenne de 90 agressions par jour.

Nous ne pouvons tolérer davantage de violences à l’égard des forces de l’ordre, symboles de la République. Nous ne pouvons nous satisfaire d’une réponse molle et inadaptée dans un contexte où la menace terroriste ne faiblit pas et où la délinquance fait passer la loi des gangs au-dessus des lois républicaines.

Face à une société de plus en plus violente, il nous faut répondre par plus d’autorité à travers un vaste plan de reconquête des quartiers mais surtout une réhabilitation de la sanction pénale. Sans une justice exemplaire et des peines exécutées rapidement et dans leur intégralité, aucun dispositif n’aura d’effet sur l’insécurité qui gangrène notre pays.

Le temps des paroles doit faire place à celui des actes !

Aucun commentaire:

Lire aussi