Partagez sur Twitter

vendredi 12 janvier 2018

Vendin-le-Vieil: après l'agression de trois surveillants, leurs collègues crient leur ras-le-bol

Capture d'écran BFMTV

Un détenu, ancien lieutenant de Ben Laden et cerveau de l'attentat de Djerba en 2002, a violemment agressé trois surveillants en les blessant à la tête, à la carotide et à la poitrine. Les faits se sont déroulés à la prison de Vendin-le-Vieil, là où doit être incarcéré temporairement Salah Abdeslam lors de son procès en Belgique prévu au mois de février.




Ils veulent faire part de leur colère. Après l'agression de trois surveillants pénitentiaires à la prison de Vendin-le-Vieil, une cinquantaine de leurs collègues débrayent vendredi matin et se rassemblent devant l'établissement pour protester contre le manque de moyens et des décisions de l'administration qu'ils jugent incompréhensibles. Ce mouvement est d'autant plus symbolique que de nombreux détenus pour terrorisme sont incarcérés dans ce centre pénitentiaire. Les surveillants de Fleury-Mérogis se sont joints à ce ras-le-bol.


"On préfère risquer notre paie, que notre vie", lancent-ils comme mot d'ordre.

Jeudi, un détenu, extrait de sa cellule pour passer un coup de téléphone, s'en est pris à trois surveillants. Avec un couteau de cuisine, il a blessé l'un des gardiens à la tête, l'autre à la carotide et le troisième à la poitrine. Aucun pronostic vital est engagé. Au moment de l'agression, l'homme aurait crié "Allahou akbar". Le parquet antiterroriste s'est saisi des faits et une enquête a été ouverte pour les faits de "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste".

[...]

Aucun commentaire:

Partagez l'article sur Twitter