Partagez sur Twitter

jeudi 7 décembre 2017

Zone de non droit. Les locataires d'une résidence HLM: « On ne se sentplus chez nous »

Zone de non droit. Les locataires d'une résidence HLM: « On ne se sent plus chez nous »


Dégradations en tous genres, flopée de détritus, tags, tapage, trafic… Pour les locataires du N°5 de la résidence HLM du Clos Brûlé à Thonon, le quotidien a viré au cauchemar. 


« On ne se sent plus chez nous. Ce sont parfois 30 à 40 jeunes qui squattent les communs », décrit ce locataire, pour qui à la dépossession s’ajoute un fort sentiment d’abandon. Car la situation n’est pas nouvelle, elle compte au moins trois ans de précédents. « La commune, le maire, la police, personne ne fait rien pour nous ! Ce que nous vivons est unique dans la ville et personne ne prend notre défense. » 


Aucun commentaire:

Partagez l'article sur Twitter