Partagez sur Twitter

jeudi 28 décembre 2017

#TwitterPurge : quand le réseau social censure les identitaires

Génération identitaire, Pont d'Arcole... Depuis le 18 décembre, Twitter est suspecté de censure politique après la suspension de plusieurs comptes classés à droite.



Armé de ses nouvelles conditions d’utilisation entrées en vigueur le 18 décembre, Twitter fait depuis quelques jours la chasse aux "contenus haineux", avec une prédilection pour un seul côté du spectre politique. Dans son viseur, une série de comptes estampillés "fachosphère" par la gauche.

Une des premières victimes, le groupe Génération identitaire, a vu sa page clôturée pour une durée indéfinie le 19 novembre. Dans leur réaction sur Facebook, ils affirment que Twitter "a décidé de censurer [leur] compte sans donner d’explication".

En réaction, les membres de Génération identitaire ont rapidement lancé le hashtag #TwitterPurge pour dénoncer la fermeture de plusieurs comptes classés à droite, notamment celui du parti politique anglais BritainFirst, qui milite contre l’islamisation, et dont toute trace a disparu du réseau social.

Mais c’est la suspension de la page Pont d’Arcole qui a déclenché une vague d’indignation. Le 25 décembre, ce compte de 28 000 abonnés, considéré comme respectueux et fin d’esprit par beaucoup d’internautes, s’indigne de l’irruption d’une Femen dans la crèche de Noël du Vatican par un sondage humoristique.

Quelques heures suffisent pour que le sondage soit signalé à Twitter par des dizaines de profils classés à gauche. La suspension tombe dans la foulée. "Ce tweet était évidemment du second degré mais toute une troupe de petits censeurs s’en est servie", raconte Pont d’Arcole à Valeurs actuelles. 

Contacté par Valeurs actuelles, Twitter n'a pas donné suite à nos sollicitations.

Lire l'article complet dans valeursactuelles.com

Aucun commentaire:

Partagez l'article sur Twitter