Partagez sur Twitter

mardi 5 décembre 2017

Roxanne, 50 ans, SDF française, n’intéresse pas la Croix Rouge : « onne s’occupe que des sans-papiers, et pas des Français »

Roxanne, 50 ans, SDF française, n’intéresse pas la Croix Rouge : « on ne s’occupe que des sans-papiers, et pas des Français »


Roxanne est Sylvie et elle nous montre où elle vit et dit bien que la Croix Rouge n’est jamais venue à sa rencontre alors que des riverains ont contacté cette association pour lui venir en aide. Lors d’un appel un gars de la Croix Rouge de Rennes ose dire : « on ne s’occupe que des sans-papiers, et pas des Français ». C’est ce que vous pouvez entendre clairement à la fin de ce petit reportage, réalisé pour montrer la réalité et dénoncer le fait que les migrants illégaux de Merkel sont prioritaires sur les Français. C’est un scandale humanitaire d’autant plus grand que la Croix Rouge demande de l’argent aux Français.


Roxanne est contente de savoir que des média libres parlent de son cas et elle espère que son assistante sociale qui vit et travaille au chaud va enfin utiliser une partie de son temps pour lui trouver un logement ou au moins un hôtel. Les élus socialistes et écolos sont là pour les migrants mais pas pour les Français, encore une preuve, par Roxanne !


Olivier Renault pour ripostelaique.com

3 commentaires:

Hellen a dit…

Que ceux qui donnaient encore à la Croix Rouge, ne donne plus, d'autant qu'en plus, ils ont retiré la croix rouge... eh oui, ça n'allait plus dans le paysage Français...
@Kanopus... Apparemment les Français n'ont pas suffisamment donné...!!!!
Quel pays...!!!!
Bien à vous

colette a dit…

on préfère dans ce gouvernement et certaines associations s'occuper des racailles envahissantes, plutôt que de s'occuper de nos pauvres et nos sdf !!! une honte !

kanopus a dit…

De toute façon, lesdites élites politiques françaises, comme européennes en général,
ont été élues petitement par des français mais au fond ces français ils les détestent ! Et,
de surcroît, ils les ignorent ou les maltraitent en ignorant et leur présence croissante et
leur dénuement trop souvent provoqués par leurs décisions iniques. Alors, tous ces cas
sont tombés dans la banalité du moment et, il faut aussi le dire, il faut des morts...
pourtant les français ont déjà donné...

Partagez l'article sur Twitter