Alerte info

Flash info : Deux soldats français tués et un autre blessé dans l'explosion d'une mine artisanale, au MaliFlash info

jeudi 21 décembre 2017

Rennes: Les résidents s’inquiètent d’un trafic de drogue qui ne se cache plus



Des habitants de l’allée de Brno, à Maurepas, s’inquiètent d’un trafic de drogue qui ne se cache plus et s’étend dans les halls d’immeubles. Un phénomène qui se retrouve ailleurs à Rennes.



À Maurepas, dans le nord de Rennes, les résidents de l’allée de Brno doivent faire avec un trafic de drogue qui ne prend plus la peine de se cacher. « Il y a du trafic, ça se voit. Je n’ai pas de problèmes avec eux. Je les laisse tranquille », confie un commerçant.


Cette présence pose des difficultés aux habitants des immeubles occupés. « Le matin, l’odeur de shit est partout dans le hall, les escaliers et les étages », raconte André, un voisin qui vit dans l’une des tours de l’allée de Brno, depuis près de vingt ans. « Je les vois tous les jours, encore plus en hiver quand il fait froid, avec de l’alcool et de la musique dans le hall. Les gardiens en ont déjà expulsé de certaines entrées d’immeubles, mais ils reviennent dans d’autres. »

Pour Franck, leur mode opératoire est réglé comme du papier à musique. « Il y a d’abord les guetteurs qui sont à l’extérieur. Ils sont à vélo ou à pied. Ils doivent donner l’alerte en cas de présence policière, explique le riverain.

Pour une partie des habitants des immeubles de l’allée de Brno, l’inquiétude s’est installée dans leur quotidien. « Il y a un peu de peur. On se méfie d’eux car si on leur dit quelque chose, on risque des représailles, explique Gilles, artisan qui habite dans l’une des tours depuis deux ans. Mais ce ne sont pas forcément des locataires qui causent des troubles. La plupart sont de l’extérieur. »

Si le trafic de drogue est visible, les forces de l’ordre ne sont pas inexistantes dans le quartier. « On les voit passer en patrouille. Ils arrêtent certains dealers », concède Franck. Pour lui, une amélioration de la situation passe par la nécessité de « trouver de meilleures solutions ».

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr




Aucun commentaire:

Lire aussi