Partagez sur Twitter

samedi 30 décembre 2017

Cinq Ivoiriens jugés pour escroquerie en bande organisée

Le tribunal correctionnel de Meaux jugeait, ce vendredi, cinq Ivoiriens, soupçonnés d’escroquerie en bande organisée ou de recel. Les victimes étaient contactées par Internet. L’argent était collecté via des cartes prépayées.



Le jugement est tombé tard dans la soirée : l’un a été relaxé, les quatre autres ont été condamnés à des peines allant de dix mois avec sursis jusqu’à trois ans de prison dont 18 mois ferme avec mandat de dépôt.


Le commissariat de Lagny-sur-Marne a mis fin à leurs agissements, qui auraient fait 43 victimes en France, en novembre. Le préjudice global est évalué à 190 000 € sur trois ans. Les escrocs utilisaient des cartes de paiement et de retrait (de type Toneo, PCS et Transcash) - qui évitent d’ouvrir un compte dans une banque - achetées avec de faux papiers, fabriqués avec des identités usurpées.

L’argent déposé sur ces cartes provenait d’Internautes ayant cédé à une escroquerie sentimentale. L’argent versé par ces derniers - via des coupons PCS - était retiré dans des distributeurs par des Ivoiriens installés en France, qui le renvoyaient à des compatriotes restés au pays.

Une habitante de Seine-Maritime a raconté son drame à l’audience. Elle a été séduite par un homme sur Facebook, qui lui a fait parvenir un chèque de 7 100 €. Elle devait lui rendre l’argent, via des coupons PCS : « J’ai déposé le chèque sur mon compte, j’ai attendu quinze jours et je lui ai renvoyé 7 400 € ». Peu après, sa banque lui a annoncé que le chèque était falsifié. « La banque m’a tout bloqué. Je suis venue au procès car je voulais voir ceux qui m’ont mise plus bas que terre », a-t-elle raconté, émue. Une autre victime, âgée de 73 ans, a été escroquée de 20 000 €, à savoir toutes ses économies !

[...]

En savoir plus sur leparisien.fr

1 commentaire:

coco a dit…

faut être naive quand même pour tomber dans ce panneau ! ça fait des années que l'on connaît la nationalité de ces escrocs !!! pour eux il s'agit surtout de gagner des sous sans travailler, comme ceux qui arrivent à fond de train en disant qu'ils viennent de pays en guerre !!!! en France où on devient trés cons ou notre gouvernement a quelque chose derrière la tête et pas en notre faveur !

Partagez l'article sur Twitter