Alerte info

Flash info : Deux soldats français tués et un autre blessé dans l'explosion d'une mine artisanale, au MaliFlash info

vendredi 15 décembre 2017

Hagondande en Moselle : incendie volontaire contre la Crèche de Noël municipale. Rien dans les médias



Vous allez dire que je suis complètement obnubilé ou que je suis devenu le nouveau défenseur des crèches. Mais si je n’en parle pas qui le fera ? Ca n’intéresse aucunement les médias nationaux qui se contrefichent des attaques quotidiennes contre la culture nationale. Ainsi ça passe comme une lettre à la poste, chaque ennemi de la France peut à sa guise brûler ce qui nous définit nous nationaux, les vrais pas ceux que l’administration a bien voulu régulariser, et bien entendu pas une réaction des pouvoirs publics, du gouvernement, pas même le petit tweet comme ça histoire de. Un peu comme si ça n’existait pas, une destruction d’un symbole catholique le fondement même de notre culture dans le fond qu’est-ce que ? Pas grand-chose. Il y a tellement plus important comme le fait que des Français de papier puissent se voiler car c’est aussi ça notre nouvelle identité.

En attendant nous sommes les cibles des autres, de ceux qui arrivent et sont dans la conquête permanente de notre territoire.


Après les voitures brûlées, ou le racisme anti-blanc voilà la nouvelle coutume que permet la République, l’incendie volontaire des crèches. C’est à se demander jusqu’où nous allons dans la décrépitude.

Mike Borowski pour lagauchematuer.fr

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vérifiez les informations avec un moteur de recherche : il n'y avait pas de crèche dans ce chalet lors de l'incendie (source Républicain Lorrain). Ce chalet était destiné à la vente de nourriture, boissons et objets comme l'indique les organisateurs de ce village de Noël (source site de la mairie d'Hagondange et de l'association de commerçants et artisans qui ont mis en place ces chalets). Un grosse intox donc qui visiblement convainc beaucoup de gens très crédules.

Lire aussi